La mort de Rick Genest, alias « Zombie boy », est accidentelle, révèle le rapport du bureau du coroner dévoilé lundi matin.

Le mannequin et artiste montréalais à l’apparence unique _ son corps et son visage étaient entièrement recouverts de tatous détaillant les os et les organes se trouvant sous la peau _ est mort le 1er août 2018 à l’âge de 32 ans. Le rapport révèle qu’il est décédé d’une fracture du crâne à la suite d’une chute d’un balcon situé au troisième étage d’un édifice à logements, alors qu’il se trouvait chez un proche. Il était sorti seul fumer sur le balcon. Aucun témoin ne l’a vu chuter, précise la coroner, Me Mélissa Gagnon, dans son rapport. Mais les caméras de surveillance situées à l’intérieur de l’immeuble ont permis de voir M. Genest sortir sur le balcon et porter à sa bouche ce qui semble être une cigarette.

Les analyses toxicologiques ont démontré qu’il était « fortement intoxiqué » par l’alcool, avec un taux de 234 mg par 100 ml de sang, soit trois fois la limite légale pour conduire, est-il indiqué. La présence de cannabis a aussi été détectée dans son sang. La thèse du suicide avait circulé à la suite de son décès, et des médias l’avaient relayée, tout comme la chanteuse Lady Gaga, avec qui il avait travaillé dans sa vidéo pour la chanson « Born This Way ». Elle s’était rapidement rétractée. La famille et les proches du jeune homme rejetaient d’ailleurs fermement cette théorie, qui ne cadrait pas avec l’homme qu’ils côtoyaient. La coroner dit avoir écarté le suicide comme cause de son décès.

Elle note que les dossiers médicaux du jeune homme indiquent qu’il avait déjà consulté pour des troubles de santé mentale. Mais selon sa famille et ses proches, Rick Genest était bien entouré, venait de se fiancer et avait plusieurs projets artistiques en chantier. « Après analyse, puisque l’investigation ne révèle pas d’intention claire et non équivoque de mettre fin à ses jours, il m’est impossible d’affirmer qu’il s’agit d’un suicide. » Après avoir éliminé le suicide et l’homicide _ personne n’ayant été vu avec lui sur le balcon _ la coroner indique que la possibilité de la chute accidentelle, elle, ne peut être écartée. Certains des proches de l’homme ont indiqué qu’il avait l’habitude de s’asseoir sur la rampe extérieure _ plutôt basse _ du balcon lorsqu’il sortait fumer.

Pour la coroner, il est tout à fait possible que M. Genest soit accidentellement tombé. « Ce scénario est plausible étant donné son habitude de s’asseoir sur cette petite rampe lorsqu’il sortait fumer et vu son état d’ébriété très avancé », écrit-elle.L’ami et gérant d’affaires de l’artiste, Karim Leduc, s’est dit soulagé lundi matin. Il a assisté à la conférence de presse au quartier général de la Sûreté du Québec. Il a rappelé avoir été bouleversé lorsque la thèse du suicide a été diffusée. « Tout le monde s’est jeté sur des jugements hâtifs, qu’on trouvait très injustes contre sa personne », a-t-il déclaré. M. Leduc est aussi d’avis que l’accident est plus plausible: il a rappelé que son ami n’avait laissé aucun message et qu’il se préparait à lancer un album.

Crédit photo: Capture d’écran du film EXPERIMENTAL | “The spirit and the flesh” de Gibran Ramos (Vimeo)