Les cinéastes et artisans canadiens en compétition à la 92e cérémonie des Oscars sont tous repartis les mains vides dimanche.

Deux réalisatrices avec des attaches au Québec étaient en lice pour décrocher la statuette du meilleur court métrage de fiction _ Meryam Joobeur pour « Brotherhood » et Delphine Girard pour « Une soeur ». C’est toutefois « The Neighbors’ Window » de Marshall Curry qui a été récompensé. Dean DeBlois, originaire du secteur Aylmer à Gatineau, était cité pour le dernier volet de la trilogie « How to Train Your Dragon » (« Dragons: le monde caché »), qu’il a écrit et réalisé. Le trophée du meilleur film d’animation est plutôt allé à « Toy Story 4 » (« Histoire de jouets 4 »).

Dennis Gassner, originaire de Vancouver, partageait pour sa part une nomination avec Lee Sandales pour les décors du film « 1917 », mais « Once Upon a Time…in Hollywood » (« Il était une fois à… Hollywood ») est sorti vainqueur de cette catégorie. Le court métrage documentaire « St. Louis Superman », co-réalisé par le Torontois Sami Khan, a également été déçu.

En mixage sonore, l’Oscar a été remporté par « 1917 », aux dépens des ingénieurs de son canadiens de « Ford v Ferrari » (« Ford contre Ferrari »), Paul Massey et David Giammarco. La représentation du Canada sur la scène du Dolby Theatre de Los Angeles s’est donc limitée aux présentateurs. Durant la cérémonie, l’acteur Keanu Reeves, qui a grandi à Toronto, a annoncé l’Oscar du meilleur scénario original aux côtés de Diane Keaton. L’actrice canadienne Sandra Oh est également montée sur scène, accompagnée de Ray Romano, pour présenter la catégorie des meilleurs maquillages et coiffures.

Crédit photo: Archives