Un film québécois, »Nadia, butterfly », de Pascal Plante, fait partie de la Sélection officielle du 73e Festival de Cannes, qui n’a pas eu lieu cette année en mai pour cause de pandémie.

Face à ce report, les organisateurs du festival ont tenu à donner un coup de main à 56 films qu’ils ont aimés et qui porteront à jamais au générique le prestigieux sceau « Sélection officielle _ Cannes 2020 ». Ces films seront aussi « accompagnés par le Festival lors de leur sortie en salles et de leur présentation dans certains festivals », a promis mercredi le délégué général, Thierry Frémaux, en dévoilant la Sélection officielle, dans un cinéma parisien. Il n’y aura pas de compétition officielle ni Palme d’or à Cannes cette année.

« Nadia, butterfly », seul film québécois ou canadien retenu dans cette Sélection officielle, raconte les petits deuils vécus par une athlète de haut niveau qui participe à ses ultimes Jeux olympiques. Le film met en vedette la nageuse Katerine Savard, qui avait remporté notamment le bronze au relais lors des Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro. Il s’agit du deuxième long métrage de Pascal Plante, qui avait réalisé auparavant « Les faux tatouages », sélectionné à la Berlinale 2018. Diplômé de Concordia en 2011, le jeune réalisateur et scénariste avait par la suite cumulé les courts métrages.

La Sélection officielle de Cannes retient bien sûr les grands noms qui étaient très attendus en mai sur la Croisette: les plus récents films de Wes Anderson, François Ozon, Thomas Vinterberg, Steve McQueen, Maïwenn, Lucas Belvaux ou Emmanuel Mouret, entre autres. Cannes adoube également plusieurs « premiers films », notamment ceux des acteurs Viggo Mortensen et Laurent Lafitte. Le 73e Festival de Cannes devait se tenir du 12 au 23 mai, mais il a été d’abord reporté, puis annulé.

Crédit photo: Pixabay LicenseLibre pour usage commercial, pas d’attribution requise.