La vedette canadienne du film « Juno », nommée aux Oscars, a dévoilé son identité transgenre mardi.

Elliot Page, qui a grandi à Halifax, anciennement connu sous le nom d’Ellen Page, a fait cette révélation dans un message sur les médias sociaux qui a suscité beaucoup d’attention. L’étoile de la série Netflix « The Umbrella Academy », tournée à Toronto, a dit que ses pronoms préférés étaient « il/ils » _ « he/they » en anglais. Dans son message, Elliot Page remercie ceux qui l’ont soutenu tout au long de l’aventure et aborde le traumatisme auquel les personnes transgenres sont confrontées en raison de la discrimination, des actes haineux et du non-respect de leurs droits. L’acteur dit que c’est remarquable de s' »aimer enfin » suffisamment pour manifester son « moi authentique ». Et il ajoute avoir été « sans cesse inspiré par tant de personnes dans la communauté trans ».

« Merci pour votre courage, votre générosité et votre travail sans relâche pour faire de ce monde un endroit plus inclusif et compatissant. J’offrirai tout le soutien que je pourrai et continuerai à lutter pour une société plus aimante et égalitaire », a déclaré mardi Elliot Page sur les réseaux sociaux. « Je demande aussi de la patience. Ma joie est réelle, mais elle est aussi fragile. La vérité est que, malgré le fait que je me sens profondément heureux en ce moment et que je sache à quel point je suis privilégié, j’ai aussi peur. J’ai peur de l’intrusion, de la haine, des « blagues » et de la violence. » Elliot Page a expliqué qu’il n’essayait pas de « tempérer un moment joyeux », mais qu’il voulait brosser le tableau complet.

« Les statistiques sont stupéfiantes. La discrimination envers les personnes trans est répandue, insidieuse et cruelle, entraînant des conséquences horribles », a écrit l’acteur. « Rien qu’en 2020, il a été signalé qu’au moins 40 personnes transgenres ont été assassinées, dont la majorité était des femmes trans noires et latinas. Aux dirigeants politiques qui travaillent à criminaliser les soins de santé trans et à nier notre droit d’exister et à tous ceux avec un vaste programme qui continuent de cracher de l’hostilité envers la communauté trans: vous avez du sang sur les mains. » Elliot Page a conclu le message en disant qu’il aime être trans et queer. « Et plus (…) j’embrasse pleinement qui je suis, plus je rêve, plus mon coeur grandit et plus je m’épanouis. »

Elliot Page a obtenu une nomination aux Oscars pour avoir joué une adolescente enceinte dans « Juno » en 2007, et deux nominations aux Emmy pour sa série « Gaycation », qui explore les expériences LGBTQ à travers le monde. Elliot Page utilise souvent ses tribunes pour dénoncer les injustices et amplifier les voix sous-représentées. Dans son documentaire « There’s Something in the Water », qui est sorti sur Netflix en mars, il met en lumière des groupes marginalisés de la Nouvelle-Écosse touchés par le racisme environnemental. Netflix a indiqué mardi qu’il était en train de mettre à jour tous les titres dans lesquels l’interprète et producteur est impliqué pour y inscrire le prénom Elliot.

Crédit photo: GabboT, Flickr.