Des réalisatrices espagnoles outrées de voir Johnny Depp honoré à San Sebastian

L’association des réalisatrices espagnoles a condamné mardi la décision du festival de San Sebastian de décerner sa plus haute distinction à Johnny Depp.

Un juge britannique a conclu l’an dernier que « la grande majorité des violences conjugales » imputées à l’acteur ont « été prouvées ». Les réalisatrices soutiennent donc que la décision du festival de San Sebastian entache la réputation de l’événement international. Cristina Andreu, présidente de l’Association espagnole des réalisatrices et des médias audiovisuels, s’est déclarée « très étonnée » par la décision, annoncée lundi, d’attribuer à Depp son prix le plus prestigieux, le « Donostia », lors de la 69e édition du festival, le mois prochain. Le prix vise à honorer un artiste pour l’ensemble de sa carrière. « Cela transmet un message terrible au public: « Ce n’est pas grave si vous êtes un agresseur, tant que vous êtes un bon acteur » », a ajouté Mme Andreu à l’Associated Press. L’association, qui a des liens étroits avec le festival, « étudie maintenant ses options », a-t-elle ajouté.

Le Festival international du film de San Sebastian, dans le nord de l’Espagne, se déroulera cette année du 17 au 25 septembre. Johnny Depp devrait recevoir le prix en personne le 22 septembre, dans ce qui sera sa troisième apparition à ce festival. L’année dernière, l’acteur a perdu dans sa poursuite en diffamation intentée contre un journal britannique qui l’accusait de violence conjugale: le juge a conclu que les allégations étaient « essentiellement fondées ». Et en mars dernier, un tribunal a refusé à Depp l’autorisation de faire appel de la décision selon laquelle il avait agressé son ex-femme, Amber Heard. La cour a conclu que sa tentative de faire annuler la décision n’avait « aucune réelle perspective de succès ».

Johnny Depp a également intenté aux États-Unis une poursuite de 50 millions $ contre Amber Heard, pour un texte d’opinion qu’elle avait écrit dans le Washington Post sur la violence conjugale. Le procès dans cette affaire, en Virginie, a récemment été reporté à avril 2022.

Crédit photo: Harald Krichel, Own work.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle