Charlie Watts, batteur des Rolling Stones, est décédé à l’âge de 80 ans

Charlie Watts, le batteur effacé et inébranlable des Rolling Stones, est décédé, annonce son agent. Il avait 80 ans.

Bernard Doherty a déclaré mardi que Charlie Watts était « décédé paisiblement dans un hôpital de Londres plus tôt dans la journée, entouré de sa famille ». Watts avait annoncé qu’il ne ferait pas de tournée avec les Stones en 2021 en raison d’un problème de santé, qui n’était pas identifié. Le musicien Watts a souvent été classé, avec Keith Moon, Ginger Baker et une poignée d’autres, comme un batteur de rock de premier plan, respecté dans le monde entier pour son style musclé, alors que les Stones passaient de débuts débraillés à une célébrité internationale. Il avait rejoint les Stones au début de 1963 et est resté au poste pendant les quelque 60 années suivantes, se classant juste derrière Mick Jagger et Keith Richards en tant que membre le plus ancien du groupe.

Watts disait que les Stones avaient commencé « en tant que gars blancs d’Angleterre jouant de la musique noire américaine », mais qu’ils ont rapidement développé leur propre son distinctif. Batteur de jazz à ses débuts, Watts n’a jamais perdu de son amour pour ce genre: il a dirigé son propre ensemble de jazz et mené de nombreux autres projets parallèles à son « emploi principal » avec les Stones. Des classiques des Rolling Stones comme « Brown Sugar » ou « Start Me Up » commençaient souvent par un riff de guitare de Richards, suivi de près par les percussions de Watts. La vitesse, la puissance et la précision de Watts n’ont jamais été mieux mises en valeur que dans le documentaire de concert « Shine a Light », de Martin Scorsese, qui s’est attardé sur le batteur pendant « Jumpin’ Jack Flash ».

Crédit photo: Poiseon Bild & Text (press photo by a photographer of the consulting company Poiseon AG in St. Gallen, Switzerland), Flickr: The ABC & D of Boogie Woogie (Herisau, 13. Januar 2010).

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle