La chanteuse Shakira aura un procès en Espagne lié à ses accusations de fraude fiscale

Un juge espagnol a approuvé mardi le procès de la chanteuse colombienne Shakira, qui fait face à des accusations de fraude fiscale.

Les procureurs espagnols ont accusé l’artiste en 2018 de ne pas avoir payé 14,5 millions d’euros (19,1 millions $ CAN) d’impôts sur le revenu gagné entre 2012 et 2014. Les procureurs demandent une peine de huit ans de prison et une lourde amende si elle est reconnue coupable d’évasion fiscale. L’artiste de 45 ans a nié à plusieurs reprises tout acte répréhensible et a rejeté un accord avec les autorités pour éviter d’aller en procès. Sa firme de relations publiques a déclaré qu’elle avait déjà payé tout ce qu’elle devait, ainsi que 3 millions d’euros (3,9 millions $ CAN) supplémentaires d’intérêts.

Le tribunal établi dans la ville d’Esplugues de Llobregat, près de Barcelone, a annoncé que Shakira ferait face à six chefs d’accusation de fraude fiscale. La date du procès n’a pas encore été fixée. L’affaire dépend de l’endroit où Shakira a vécu entre 2012 et 2014. Les procureurs de Barcelone ont allégué que la vedette pop avait passé plus de la moitié de cette période en Espagne et aurait dû payer des impôts dans le pays, même si sa résidence officielle était aux Bahamas.

Shakira, dont le nom complet est Shakira Isabel Mebarak Ripoll, est liée à l’Espagne depuis qu’elle a commencé à fréquenter le footballeur Gerard Piqué. Le couple, qui a deux enfants, vivait ensemble à Barcelone, mais a récemment mis fin à sa relation de 11 ans.

L’Espagne s’en est prise à des vedettes du football comme Lionel Messi et Cristiano Ronaldo au cours de la dernière décennie pour ne pas avoir payé l’intégralité de leurs impôts. Ils ont été reconnus coupables d’évasion, mais ont tous deux évité la prison en raison d’une disposition qui permet à un juge de renoncer à des peines inférieures à deux ans pour les contrevenants qui sont à leur première infraction.

Crédit photo: Georges Biard.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle