L’ouragan Maria se renforce en catégorie 5 et menace plusieurs îles des Caraïbes

La Presse CanadienneDans votre nature

L’ouragan Maria a atteint la catégorie 5, lundi soir. La tempête « potentiellement catastrophique » se dirigeait vers les îles à l’est des Caraïbes, et les météorologues ont prévenu qu’elle pourrait encore reprendre la vigueur.

L’oeil de l’ouragan devrait passer près de l’île de la Dominique pendant la nuit de mardi, et il devrait ensuite heurter de plein fouet plusieurs îles déjà ravagées par l’ouragan Irma. Il pourrait même se diriger directement sur Porto Rico, mercredi.

Selon le Centre national des ouragans de Miami, Maria avait des vents soutenus de 260 kilomètres/heure, lundi soir.

On s’attend à ce que la tempête génère des précipitations de 25 à 38 centimètres de pluie à travers les îles.

D’autres avertissements d’ouragan ont été diffusés aux îles Vierges américaines et britanniques, en Guadeloupe, à Saint-Kitts-et-Nevis et à Montserrat.

Des avertissements de tempête tropicale étaient en vigueur pour les îles d’Antigua-et-Barbuda, Saba, Saint-Eustache, Sainte-Lucie, Saint-Martin et en Martinique.

Les autorités de la Dominique ont fermé les écoles et tous les bureaux gouvernementaux, pressant la population de trouver refuge en terrain élevé.

Les effets commençaient apparemment à se faire ressentir sur l’île. Le premier ministre Roosevelt Skerrit faisait état de la situation sur sa page Facebook, décrivant les vents comme étant « sans merci ».

« Mon toit est parti. Je suis complètement à la merci de l’ouragan. La maison est inondée », a-t-il écrit, avant d’ajouter qu’il venait d’être secouru.

Un représentant des forces de l’ordre a indiqué, tard lundi, qu’aucun décès n’était encore rapporté, mais qu’il était encore trop dangereux pour les policiers de sortir à l’extérieur pour évaluer la situation.