Le Royaume-Uni veut interdire les objets en plastique à usage unique

La Presse CanadienneDans votre nature

Le gouvernement britannique veut déclarer la guerre aux objets en plastique à usage unique, notamment les pailles, et appelle les autres pays du Commonwealth à lui emboîter le pas.

La première ministre Theresa May a déclaré jeudi que « les déchets de plastique représentent l’un des plus grands défis environnementaux auxquels le monde fait face ». Devant les dirigeants des pays du Commonwealth réunis à Londres, elle a affirmé que la protection des océans était « au centre de notre programme », et a demandé aux 53 membres de signer la nouvelle Alliance du Commonwealth pour les océans propres.

Des responsables britanniques estiment que l’interdiction des pailles de plastique au Royaume-Uni permettrait de réduire de plusieurs milliards le nombre de pailles qui polluent les océans chaque année.

Le gouvernement britannique a alloué 61,4 millions de livres (environ 110 millions $ CAN) à la recherche de nouvelles méthodes pour nettoyer et réduire les déchets en plastique.

Une consultation publique sera lancée cette année au Royaume-Uni en vue d’un projet de loi qui interdirait la vente de tous les objets en plastique à usage unique dans le pays.

Le gouvernement a également indiqué qu’il travaillerait avec les industries pour concevoir des solutions de rechange aux plastiques à usage unique et qu’il s’assurerait de mettre en place une période de transition « suffisante » avant que la future loi entre en vigueur.