Les écoles aspergent les enfants d’eau et les maisons de retraite fournissent aux personnes âgées des dispositifs pour mesurer leur hydratation, en France, au moment où une vague de chaleur record continue de s’abattre sur la majeure partie de l’Europe.

Plusieurs personnes sont mortes sur le continent dans des incidents que les autorités associent au climat exceptionnel. Un incendie majeur a fait rage vendredi en Espagne, provoqué par un tas de bouse de poulet brûlée spontanément par la chaleur. Plusieurs pays ont annoncé des températures record cette semaine et la France a battu son record absolu de chaleur vendredi: 45,1 degrés Celsius dans la petite ville du sud de Villevieille, selon les médias français. Le service météorologique national français a déclenché pour la première fois son alerte au risque de chaleur de plus haut niveau, mettant sous surveillance spéciale quatre régions autour de Marseille et de Montpellier, dans le sud du pays, vendredi. Les écoles qui sont restées ouvertes travaillaient pour garder les enfants au frais. Les enseignants de l’école primaire Victor Hugo de Colombes, près de Paris, ont abandonné les salles de classe étouffantes et gardé les enfants dehors toute la journée, les aspergeant d’eau et organisant des activités calmes à l’ombre.

« Je les oblige à aller dans la cour avec des livres, à l’ombre, ils doivent rester assis », a déclaré l’enseignante Valérie Prévost. « Nous leur disons d’humidifier leur chapeau, de boire régulièrement. » Environ 4000 écoles ont fermé leurs portes parce qu’elles ne pouvaient pas assurer la sécurité des enfants, et les autorités locales ont annulé de nombreux carnavals de fin d’année scolaire. Certains ont reproché au gouvernement d’en faire trop, mais le premier ministre, Édouard Philippe, a défendu les efforts déployés après la mort de 15 000 personnes dans une vague de chaleur en 2003, ce qui a sensibilisé la France aux risques. « Cette vague de chaleur est exceptionnelle par son intensité et sa précocité », a-t-il déclaré à la presse.

L’Italie a mis 16 villes en état d’alerte en raison des températures élevées, et les services de sécurité civile ont distribué de l’eau aux touristes visitant des sites célèbres autour de Rome sous un soleil brûlant.  La chaleur aurait causé la mort de deux personnes en Espagne, a rapporté vendredi l’agence de presse privée Europa Press. Un homme de 80 ans s’est effondré et est mort dans la rue à Valladolid, dans le nord-ouest de l’Espagne, a annoncé l’agence. Un garçon de 17 ans est décédé à Cordoba, dans le sud du pays, après avoir plongé dans une piscine et perdu connaissance. Jusqu’à présent, quatre personnes se sont noyées en France cette semaine et une fille de 12 ans s’est noyée dans une rivière près de Manchester, en Angleterre. Le ministre français de la Santé et la police britannique ont averti les gens de ne nager que dans les zones autorisées.