Environnement Canada affirme que les avis sur la qualité de l’air visant la majeure partie de la Colombie-Britannique depuis la semaine dernière devraient se propager jusqu’en Alberta en raison de la fumée des incendies de forêt provenant des États-Unis.

Des avis sur la qualité de l’air ont été publiés pour quatre régions du sud-ouest de l’Alberta le long des Rocheuses, mais le bureau météorologique indique que les alertes vont probablement se multiplier avant que la fumée ne quitte cette province lundi soir. Le soulagement ne viendra pas aussi vite pour les résidants de la Colombie-Britannique, où l’indice de qualité de l’air indique que les conditions enfumées ne s’amélioreront que légèrement d’ici mardi.

L’indice utilise une échelle d’un à dix pour classer le risque lié à l’air stagnant ou enfumé et place actuellement le risque à dix ou plus pour toute la province, sauf une partie du nord. Une brume dense semblable à du brouillard enveloppe de nombreuses villes, de Victoria et Vancouver à l’est jusqu’à Kelowna, Kamloops et la région de Kootenay, transformant le jour en un crépuscule brumeux et teinté de fumée.

La fumée provient de centaines d’incendies de forêt dans les États de Washington, de l’Oregon et de la Californie, qui ont détruit des communautés entières et tué au moins 35 personnes.

Crédit photo: Pixabay LicenseLibre pour usage commercial, pas d’attribution requise.

marmot-385537_960_720
Cimetière Notre-Dame-des-Neiges à Montréal: des marmottes déterrent…