ONU: l’inaction des gouvernements sur l’enjeu du climat est « dangereuse »

Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a mis en garde mardi contre une « déconnexion dangereuse » entre ce que les scientifiques et les citoyens exigent pour freiner le changement climatique et ce que les gouvernements font réellement à ce sujet.

António Guterres a déclaré que les émissions mondiales de gaz à effet de serre devraient baisser de 45 % au cours de cette décennie, mais qu’elles sont actuellement en voie d’augmenter de 14 %. « Nous assistons à une déconnexion historique et dangereuse : la science et les citoyens exigent une action climatique ambitieuse et transformatrice », a-t-il déclaré lors d’une conférence sur le climat en Autriche. « Pendant ce temps, de nombreux gouvernements traînent de la patte. Cette inaction a de graves conséquences. »

António Guterres a déclaré que la guerre de la Russie en Ukraine risquait d’aggraver la crise, car les principales économies « ont mis les bouchées doubles en matière de combustibles fossiles », qui sont responsables d’une grande partie des émissions qui alimentent le réchauffement climatique. « Les nouveaux financements pour les infrastructures d’exploration et de production de combustibles fossiles sont illusoires », a-t-il déclaré dans un message vidéo au Sommet mondial autrichien, initié par l’ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger. « Cela ne fera qu’alimenter davantage le fléau de la guerre, de la pollution et de la catastrophe climatique. »

M. Guterres a exhorté les pays à mettre fin à toute utilisation de charbon d’ici 2040 ? d’ici 2030 pour les pays riches ? et à se concentrer sur le remplacement des combustibles fossiles par des sources d’énergie renouvelables, telles que l’énergie solaire et éolienne. « Les énergies renouvelables sont le plan de paix du 21e siècle », a-t-il déclaré. M. Schwarzenegger, qui a longtemps fait campagne contre la pollution de l’environnement, a déclaré que la guerre en Ukraine était une autre raison d’arrêter d’utiliser des combustibles fossiles. Il a cité des recherches montrant que l’Europe a payé à la Russie des dizaines de milliards de dollars pour ses importations d’énergie au cours des deux premiers mois de l’année. « Peu importe comment vous le regardez, nous avons du sang sur les mains parce que nous finançons la guerre », a déclaré M. Schwarzenegger.

« Nous devons faire tout ce qu’il faut pour éliminer notre dépendance aux combustibles fossiles », a-t-il ajouté. « Nous devons faire partie de la solution, pas du problème. L’échec n’est pas une option ici. »

Crédit photo: Presidential Press and Information Office.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle