Que faire pendant les vacances et combien prévoir?

Chaque année, la même question se pose. Les propositions de voyages sont nombreuses et variées.  Les attraits touristiques d’ici attirent les gens d’ailleurs et aussi de chez nous. Que l’on choisisse de s’évader à l’extérieur de la province ou de demeurer près de chez soi,  les activités sportives et culturelles sont nombreuses.

Les vacances entraînent habituellement de grosses dépenses.  En somme,  elles  représentent un poste de dépenses qui varie beaucoup d’une famille à l’autre et qui est particulièrement considérable quand on prévoit partir avec toute la famille ou en couple.

▸ Croyez-vous  avoir pensé à tout, avoir tout prévu?

Histoire de vous aider à partir l’esprit en paix, ce petit aide-mémoire suggère des recommandations tirées d’un survol de plusieurs sites spécialisés. (1)

▸ Serez-vous touché par le taux de change?

Fort probablement! 1000$ américains vous coûteront environ 1250$ (avant frais), 1000 euros représentent 1382$, 1000 livres britanniques 1660$ , le yen, le peso mexicain et le baht thaïlandais coûtent tous plus cher qu’il y a trois ans.

▸ Peut-on économiser en sortant des sentiers battus?

Plusieurs sites web permettent de trouver les meilleurs rapports qualité-prix pour des appartements, des chambres d’hôtel, des restaurants. Certains offrent même des formules audacieuses comme l’échange de maisons ou encore Couettes et café. Il peut être prudent cependant et bien lire les commentaires des autres utilisateurs.

▸ Comptant, débit ou crédit?

En voyage, on recommande d’avoir à sa disposition plus d’un mode de paiement et de ne pas les garder au même endroit: par exemple, si vous perdez votre portefeuille, vous pourriez trouver pratique d’avoir une de vos cartes de crédit dans le coffret de sûreté de l’hôtel. Par ailleurs, devriez-vous acheter des devises avant de partir ou utiliser les guichets automatiques dans le pays de destination?

La première option pourrait s’avérer beaucoup moins coûteuse, si vous êtes prêt à trimbaler de grosses sommes en liquide, alors que la seconde vous évite ce risque. Enfin, sachez que la majorité des cartes de crédit comportent des frais de conversion en plus du taux de change, mais pas toutes. Il peut valoir la peine de s’informer! Autre point : si vous ne voulez pas que vos transactions dans un pays étranger soient considérées comme suspectes, il est recommandé d’aviser l’émetteur de votre carte avant de partir.

▸ Allô?

Les frais d’utilisation de vos téléphones intelligents et tablettes à l’étranger peuvent être exorbitants, surtout si vous les utilisez pour vous géolocaliser.  Tous les opérateurs cellulaires canadiens permettent désormais de déverrouiller votre appareil, moyennant certaines conditions et certains frais. À l’étranger, vous pourriez ainsi changer votre carte SIM et prendre un forfait local. À noter que les compagnies canadiennes permettent aussi, depuis peu, d’utiliser un appareil à l’étranger pour quelques dollars par jour, à même un forfait existant.

▸ Êtes-vous assuré d’être assuré?

De toutes les dépenses imprévues lors d’un séjour à l’étranger, les soins médicaux sont probablement ceux qui peuvent faire le plus mal. Si vous ne pouvez ou ne voulez pas vous offrir une assurance annulation ou perte de bagages, peut-être devriez-vous au moins envisager une assurance médicale.

▸ Avez-vous pris des notes?

Imaginez qu’on vous vole votre portefeuille, votre téléphone et votre passeport pendant que vous admirez une cathédrale… Une copie de vos renseignements et documents importants, gardée ailleurs, pourrait s’avérer très utile.

▸ Avez-vous pensé aux autres?

Qu’arriverait-il à vos proches si une mésaventure vous arrivait lors de votre voyage? Sauraient-ils quoi faire? Où vous joindre? Qui contacter pour vous venir en aide? Et si le pire se produisait? Il est souvent recommandé d’avoir une personne de confiance à qui on précise où sont nos papiers importants à la maison et quelles personnes sont à consulter.

Avant de tourner la clef dans la porte et sur cette mise en garde,  il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter de bonnes vacances!

Il s’agit de ma dernière chronique. Merci à tous les lecteurs de l’Acadie Nouvelle et continuez tous à bien surveiller vos finances!

Source: adapté du bulletin @ctualis, en collaboration avec SFL, partenaire de Desjardins sécurité financière.

 

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle