C’est au Canada que la confiance dans l’économie nationale a le plus fondu au cours d’un été marqué par un certain coronavirus, selon une enquête réalisée dans 14 pays.

Le sondage, mené par le Pew Research Center, indique que 61 . Les répondants des 12 pays à qui l’on avait également posé la même question l’an dernier ont tous signalé des baisses de confiance, mais c’est au Canada qu’on est le plus négatif, avec cette baisse de 34 points de pourcentage en un an. Les sentiments négatifs ont également gagné 30 points de pourcentage cet été au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Australie, note le centre de recherche américain. Le segment canadien du sondage a été mené par téléphone entre le 15 juin et le 27 juillet auprès de 1037 adultes; la marge d’erreur est de 3,7 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Les Européens plus optimistes

Aux États-Unis, 69 % des répondants ont estimé que l’économie se portait mal, contre 30 % qui pensaient le contraire _ des chiffres à peu près conformes aux médianes des 14 pays sondés. Ce n’est qu’en Europe qu’une majorité de répondants ont déclaré que leur économie nationale se portait bien, avec le Danemark et la Suède en tête, à 74 % et 68 % respectivement. Parmi les répondants canadiens, 48 % ont dit s’attendre à ce que l’économie s’améliore au cours des 12 prochains mois, contre 34 pour cent qui s’attendent à une détérioration et 17 pour cent qui ne prévoient aucun changement. Aux États-Unis, l’optimisme est plus marqué: 52 % ont déclaré voir un avenir meilleur, contre 32 % qui s’attendent à une détérioration. Seuls les Espagnols, les Allemands et les Australiens sont aussi optimistes.

Par ailleurs, l’étude de Pew révèle que presque partout, les répondants qui désapprouvaient la manière dont leur pays gérait la crise sanitaire étaient plus susceptibles de décrire l’économie comme mauvaise. Au Canada, 85 % des répondants déçus par la gestion de la COVID-19 par le gouvernement fédéral avaient une vision négative de l’économie, contre 58 % chez ceux qui donnaient au gouvernement une note de passage sur la pandémie. Aux États-Unis, 87 % des personnes déçues de la gestion de l’épidémie par l’administration Trump ont qualifié l’économie de mauvaise, contre 50 % chez ceux qui soutiennent que le gouvernement a fait du bon travail.

Crédit photo: La Presse Canadienne.