Peu de commerçants au pays peuvent se targuer de mener à bien les opérations quotidiennes de leur commerce et de servir la clientèle durant une période de 63 ans.

C’est pourtant l’exploit que réalise Héliodore Côté, un homme d’affaires avantageusement connu dans sa communauté à Grand-Sault.

Depuis le 15 avril 1954, le commerçant aujourd’hui âgé de 82 ans est au comptoir de son magasin chaque jour.

L’aventure d’Héliodore Côté a débuté il y a 63 ans, avec l’ouverture du magasin Cote’s Music Shop, sur le boulevard Broadway, tout près des chutes à Grand-Sault.

À l’âge d’à peine 19 ans, le natif de Saint-Quentin – avec quelques centaines de dollars en poche et l’aide d’un banquier bien attentionné – décide de se lancer en affaires.

Le nouveau magasin offre à la clientèle un éventail d’instruments de musique, des appareils radiophoniques, ainsi que les disques 78 tours des vedettes de l’époque comme Paul Anka, Marcel Martel et Roger Miron.

L’avènement de la télévision vient rapidement améliorer les opportunités d’affaires du commerçant qui saute sur l’occasion pour se procurer et offrir aux familles les premiers téléviseurs de marque Electrohome.

Héliodore Côté se souvient des noms des premiers clients qui n’ont pas hésité en 1956 à débourser la somme colossale de 800 dollars pour se procurer un téléviseur.

«C’était à une époque où tout se passait en anglais sur le boulevard Broadway, même entre francophones. La chambre de commerce portait un nom anglophone, les séances du conseil municipal se déroulaient en anglais aussi», se rappelle l’homme d’affaires, qui épousa Patricia Gagnon en 1956.

Arrivent ensuite les premières gammes d’électroménagers modernes qui forceront Héliodore Côté à se doter d’une salle d’exposition plus spacieuse et à déménager son commerce en 1959.

Meubles Côté Furniture a depuis ce temps pignon sur rue à Grand-Sault, sur le chemin Madawaska.

Tout en veillant aux activités quotidiennes de son magasin, l’homme d’affaires se joint à l’époque à ses amis Everard Daigle et Rodolphe Gervais pour prendre le contrôle de la Grand Falls Board of Trade et franciser en quelque sorte l’organisme.

Son ascension et son implication au sein de la communauté se poursuivront de plus belle avec la création du Festival régional de la patate de Grand-Sault et le Club Richelieu de l’endroit.

En 1976, Héliodore Côté est élu conseiller municipal avant de faire le saut en politique provinciale en 1978 et d’être élu député de la circonscription de Madawaska-Sud sous la bannière libérale.

Les affaires étant relativement bonnes, il décide d’ouvrir en 1983 à Saint-Quentin un autre magasin Meubles Côté Furniture, qui sera plus tard géré par sa fille Françoise jusqu’en 2001.

Après 63 ans, celui-ci dit toujours tenter de prendre plaisir à se retrouver à son commerce.

«Si on a réussi en affaires, c’est grâce à nos employés et à l’appui de la population», résume Héliodore Côté, qui a d’ailleurs installé une murale dans son magasin sur laquelle est écrit le nom de tous les employés qui ont œuvré au magasin depuis 1954.

Le commerçant avoue cependant avec franchise que les affaires ne sont plus aussi florissantes qu’il y a 20 ans.

«C’est difficile aujourd’hui, depuis l’arrivée des grandes chaînes de magasins comme Walmart et du commerce en ligne. Je trouve mes enfants très courageux de continuer l’aventure avec moi», laisse entendre l’homme d’affaires, tout en rendant hommage – avec grande émotion – à son épouse aujourd’hui décédée.

Le 15 novembre 2000, M. Côté a été admis au sein de l’Ordre du Canada par la Gouverneure générale du Canada de l’époque, Adrienne Clarkson.

«Je me sens aujourd’hui comme si j’avais 60 ans. D’ailleurs, les lignes de la main m’indiquent que je vais vivre jusqu’à 119 ans!».

Il dit ignorer ce que l’avenir réserve à son magasin d’ameublement et laisser à ses enfants le soin de décider de son sort.

Le maire de Grand-Sault, Marcel Deschênes, a tenu à lui rendre hommage.

«C’est tout simplement phénoménal… Il est toujours là après 63 ans, c’est un meuble dans son propre magasin», a imagé le maire de Grand-Sault.