Un volcan au Vanuatu, dont l’activité semble augmenter, a forcé au moins 6000 personnes à quitter leur résidence.

Le volcan Manaro situé sur l’île d’Ambae est actif depuis 2005, mais les dernières activités du volcan font craindre une importante éruption.

Une fréquence croissante de tremblements du volcan indique que le magma continue de bouger vers la surface et une éruption est possible – AP Photo/Firdia Lisnawati

Les autorités rapportent des émissions de gaz volcanique, des jets de roches et des nuages de cendres. Des pluies acides pourraient aussi nuire aux champs et à l’agriculture.

Shadrack Welegtabit, directeur du Bureau national de gestion des catastrophes, a indiqué mardi que Vanuatu compte déclarer l’état d’urgence sur l’île, puisque le niveau d’activité du volcan a été élevé au niveau 4 pour la première fois au cours du week-end.

M. Welegtabit affirme qu’il est difficile de prédire s’il y aura une éruption majeure. Selon lui, les évacués devront simplement devoir attendre.

Plus de 57 000 personnes ont fui l’environnement du volcan, craignant une éruption imminente. – AP Photo/Firdia Lisnawati

Environ 10 000 personnes habitent sur l’île. Les villageois des régions au nord et au sud de l’île sont les plus vulnérables. Ceux-ci ont été transportés vers des écoles et des centres communautaires situés dans l’est et l’ouest de l’île.

Les autorités ont envoyé un bateau qui acheminera notamment de l’eau potable et de la nourriture aux évacués, mercredi.

Vanuatu est situé dans l’océan Pacifique et compte 80 îles, dont environ 65 d’entre elles sont habitées par environ 280 000 personnes.

Le pays est considéré comme l’une des nations les plus exposées aux catastrophes naturelles, avec une demi-douzaine de volcans actifs et des tremblements de terre réguliers.