Faut-il blâmer les croissants?

Les pâtisseries françaises et le beurre sont devenus si populaires à l’étranger qu’une pénurie de produits laitiers a été observée dans certains supermarchés français.

Le prix du beurre a crû de 60 pour cent en un an pour atteindre 6,7 euros (9,95 $ CA) par kilogramme en août. Une hausse qui crée des inquiétudes chez les exportateurs de pâtisseries et qui laisse planer un doute quant à la capacité du pays à rencontrer la demande à quelques semaines de la période des Fêtes.

La Bretagne et la Normandie ont, selon toute vraisemblance, été frappées de plein fouet par la pénurie de beurre, qui est aussi liée à une chute des réserves de lait en Europe.

Dominique Charge, qui est à la tête d’une coopérative laitière, a expliqué au micro de RTL que la demande de beurre est en hausse dans des économies émergentes comme la Chine et le Moyen-Orient.

Claude Margerin François, qui possède une petite entreprise spécialisée dans la pâtisserie, a mentionné à l’Associated Press qu’elle n’a pas été capable d’honorer des commandes passées depuis le Liban, la Chine et le Vietnam en raison de la pénurie.

« Je suis constamment à la recherche de beurre », a-t-elle dit.

Mme Margerin François a ainsi dû renvoyer huit employés.

Morning walkers exercise amidst smog due to firecrackers burnt in Thursday's Diwali festival, in New Delhi, India, Friday, Oct. 20, 2017. Environmental pollution - from filthy air to contaminated water - is killing more people every year than all war and violence in the world. One out of every six premature deaths in the world in 2015 - about 9 million - could be attributed to disease from toxic exposure, according to a major study released Thursday, Oct. 19, 2017 in The Lancet medical journal. (AP Photo/Manish Swarup)
La pollution est plus mortelle que la…