«Je suis encore mort…»

La Presse CanadienneInsolite

Un homme de la Colombie-Britannique se bat pour sa vie depuis que le gouvernement fédéral l’a déclaré mort, deux fois plutôt qu’une, en raison d’erreurs bureaucratiques.

Les problèmes de Bryan Kupiak, un citoyen de Kamloops dans la soixantaine, ont commencé en octobre lorsqu’il a reçu un avis du programme de la Sécurité de la vieillesse adressé à sa succession.

Bryan Kupiak explique que les fonctionnaires du gouvernement ont inscrit, par erreur, son numéro d’assurance sociale sur le certificat de décès de sa mère, qui avait rendu l’âme un mois plus tôt.

En raison de cette méprise, l’homme a été privé temporairement de tous ses avantages sociaux, dont ses prestations de retraite, mais il a heureusement été ramené à la vie, une semaine plus tard, grâce à l’aide de la députée de sa circonscription, la conservatrice Cathy McLeod.

Le sexagénaire croyait alors que tout était réglé, mais son épouse a reçu une lettre du gouvernement fédéral, dimanche, où elle était désignée comme veuve.

Pour Bryan Kupiak, devoir se battre une deuxième fois avec l’administration fédérale pour la même erreur est au-dessus de ses forces. Surtout considérant qu’il tente toujours de se remettre du décès de sa mère.

«Je me suis dit, « ok c’est réglé », et maintenant ma femme est veuve. Ce qui veut dire que je suis encore mort», a commenté M. Kupiak.

Il a l’intention de solliciter à nouveau l’aide du bureau de sa députée afin de régler le dossier.