Cinq adolescentes qui participaient à un jeu d’évasion en Pologne sont mortes et un homme a été blessé après qu’un incendie eut éclaté sur le site, vendredi.

Les victimes ont été découvertes lorsque les pompiers ont éteint le brasier, qui s’est déclaré vers 17 h, dans la ville de Koszalin.

Pendant ces jeux d’évasion, très populaires auprès des adolescents en Pologne, les joueurs sont enfermés à clé dans une salle ou un édifice et doivent trouver des indices pour s’échapper.

Le ministre de l’Intérieur, Joachim Brudzinski, a indiqué que les filles étaient toutes âgées de 15 ans.

Monika Kosiec, une porte-parole de la police de Koszalin, a précisé que les victimes étaient présentes pour célébrer un anniversaire. Selon Mme Kosiec, un homme de 25 ans a aussi été hospitalisé pour des brûlures et ne pouvait être interrogé pour le moment par les enquêteurs qui cherchent toujours la cause de l’incendie.

Le porte-parole des pompiers de la région, Tomasz Kubiak, a affirmé que les corps avaient été retrouvés dans une pièce qui n’avait pas été incendiée, mais se trouvait près du foyer de l’incendie. L’agence de presse officielle polonaise PAP a dit avoir appris officieusement que les filles étaient mortes d’une intoxication au monoxyde de carbone.

Des images de la chaîne privée TVN24 ont montré des ambulances et des véhicules de pompiers devant une maison à deux étages.

Le ministre Brudzinski a ordonné des vérifications de sécurité dans toutes les salles de jeu d’évasion du pays.

Le président Andrzej Duda a déclaré sur Twitter qu’il s’agissait d’une « tragédie terrible ».

Le maire de Koszalin, Piotr Jedlinski, a décrété qu’un jour de deuil serait observé dimanche.