Un thon rouge de 278 kilogrammes s’est vendu pour la somme record de 333,6 millions de yens (plus de 4 millions $ CAN) lors de la première mise aux enchères de 2019 sur le nouveau site du célèbre marché de Tsukiji à Tokyo.

L’enchère pour ce poisson prisé, mais menacé, a été remportée à l’aube, samedi matin, par l’entreprise Kiyomura Corp., dont le propriétaire Kiyoshi Kimura dirige la chaîne Sushi Zanmai. M. Kimura a souvent remporté les enchères du Nouvel An dans le passé.

Les images de la chaîne de télévision japonaise NHK ont montré un acheteur radieux se disant étonné du prix élevé du thon cette année. Il a cependant ajouté qu’il avait mis la main sur un poisson « de la meilleure qualité ».

Les prix des enchères sont bien au-dessus des valeurs habituelles pour le thon rouge. Le poisson se vend normalement jusqu’à 40 $ US la livre, mais le prix grimpe à plus de 200 $ US la livre en fin d’année, en particulier pour les captures prisées d’Oma dans le nord du Japon.

Les Japonais sont les plus gros consommateurs de thon rouge et la forte augmentation de la consommation à travers le monde a entraîné une surpêche de l’espèce. Les experts préviennent que l’espèce risque de disparaître. Les populations de thon rouge du Pacifique ont diminué de 96 pour cent par rapport à l’ère préindustrielle.

« La célébration entourant la vente aux enchères annuelle de thon rouge du Pacifique cache l’ampleur du danger de disparition de l’espèce », a commenté Jamie Gibbon, directeur adjoint pour la conservation du thon au sein du Pew Charitable Trusts.