Après plusieurs heures de travail, l’immense sculpture de Jean-Pascal Brideau est terminée. Et ce juste à temps pour l’ouverture du Tournoi de hockey au quai de Caraquet, jeudi soir.

Le comité organisateur avait demandé à M. Brideau, un habitué des sculptures sur neige, d’illustrer le tournoi à sa façon.

Aidé de deux autres personnes, il a facilement mis une quarantaine d’heures dans ce projet, calcule-t-il. Il a d’abord fallu réduire la montagne en un bloc solide sur lequel on pouvait laisser aller l’imagination tout en respectant la thématique commandée.

Des casques sont apparus. Des visages aussi. Des gants de hockey. La sculpture de neige fera facilement 15 pieds de hauteur.

Une fois le brut terminé vient la finition. Mercredi après-midi, il fallait faire attention. La puissance du soleil a modifié la structure de la neige et l’a rendue plus friable. Jean-Pascal Brideau devait donc manipuler la scie avec délicatesse.

«Je m’enjoye! raconte-t-il en prenant une petite pause et en admirant l’oeuvre. Au début, ce n’était qu’une grosse butte. Elle était là…»

La grosse bute de neige est devenue une oeuvre d’art, qui ne résistera, malheureusement, ni à la pluie, ni au soleil. Et puisque Environnement Canada prévoit de la pluie verglaçante dans la région vendredi, ceux qui veulent la voir feront peut-être mieux de se dépêcher…