Des lettres d’amour centenaires seront remises à une famille après avoir été découvertes par des travailleurs de la construction dans un édifice historique du Manitoba.

Les lettres jaunies ont été trouvées dans le sous-sol de l’édifice Paris, au centre-ville de Winnipeg, le 3 avril. Les travailleurs ne savaient pas d’où elles étaient tombées, mais Sonya Berthin, directrice générale de l’entreprise qui gère l’édifice, affirme qu’elles étaient au sol, presque en parfaite condition. Mme Berthin les a rapportées dans son bureau et a commencé à lire les lettres, tout à fait uniques. « C’était comme lire un roman d’amour, sauf que c’est la vraie vie », a-t-elle confié. Les lettres, datant de 1918 et 1919, étaient adressées à une dénommée Rebecca (Becky) Rusoff de Winnipeg, et provenaient d’un soldat à Halifax appelé Soko.

Dans les premières lettres, l’homme parle de sa vie en tant que soldat à Halifax et dit que cela lui a pris beaucoup de courage pour envoyer une photo à sa destinataire _ cette dernière n’a toutefois pas été retrouvée avec les lettres. Il écrit ensuite comment il pense tout le temps à Becky, qu’il décrit comme un trésor. « À chaque fois que je pense à toi, je ressens un puits de tendresse envahir mon coeur. Je sens que je pourrais t’aimer jusqu’à la mort. » Dans sa deuxième lettre, Soko ouvre son âme à Becky. « C’est drôle, l’amour. Cela a ravagé ce calme extérieur que j’avais bâti autour de moi. C’est même douloureux. Je comprends les larmes d’une mariée à un mariage », a-t-il écrit.

L’auteur raconte à Becky comment l’amour l’a changé, mais il donne aussi quelques détails sur leur relation avant son séjour dans l’Est du pays. Soko relate qu’ils se connaissent depuis cinq ans et se souvient de comment elle était belle lors d’une fête à laquelle le couple avait participé. « Je t’aime parce que je te connais. Tu n’es pas un mystère pour moi, pas un ange, mais une fille. » Soko termine sa lettre en disant qu’il espère que Becky partage ses sentiments. Sonya Berthin dit avoir appris plus tard que l’auteur était Hyman Sokolov, qui est devenu un éminent avocat et journaliste à Winnipeg. Ses lettres d’amour semblent avoir porté fruit, puisqu’il a éventuellement marié Rebecca, avec qui il a eu trois enfants. Mme Berthin a été contactée par le petit-fils de M. Sokolov, qui récupérera les lettres.