Le copropriétaire d’un bar albertain ne regrette pas d’avoir accroché une grande piñata à l’effigie du premier ministre Justin Trudeau pendant la fin de semaine de la fête du Canada.

Rob Newell, du Burgundy’s Bar and Stage de Red Deer, admet cependant qu’il aurait pu choisir d’accrocher la corde ailleurs qu’au cou de M. Trudeau. Des raisons « structurelles » l’ont forcé à accrocher la corde à cet endroit, puisque sans cela, la piñata serait rapidement tombée, a-t-il expliqué. Mais M. Newell croit que l’idée d’ériger une telle piñata était bonne et que ses clients ont apprécié. C’était une activité pour avoir du plaisir, sans plus, a-t-il soutenu.

Il assure que si le premier ministre venait dans son bar, il serait servi comme n’importe quel client. « Je ne le déteste pas », a-t-il indiqué. Il y a trois ans, le visage de l’ancienne première ministre de l’Alberta Rachel Notley avait été placé sur une cible lors du tournoi de golf d’un homme du secteur pétrolier à Brooks, en Alberta. La cible avait été retirée et l’organisateur de l’événement s’était excusé quelques jours plus tard.