Une femme qui avait mordu le nez d’une convive lors d’une bagarre pendant une fête dans une résidence en Saskatchewan a été condamnée à un an de prison.

Joan McKenzie, âgée de 40 ans, avait été reconnue coupable en mars de voies de fait graves. La Couronne souhaitait une peine de 18 à 24 mois, plus deux ans de probation; la défense avait demandé six mois de prison et trois ans de probation. Le tribunal a tranché mercredi pour 12 mois de prison et deux ans de probation. Kendra Wesley, la femme qui avait été mordue, a expliqué à l’extérieur de la salle d’audience que Mme McKenzie voulait semble-t-il s’excuser après une brève confrontation physique, en la serrant dans ses bras, mais qu’elle s’était ensuite précipitée sur son nez.

Mme Wesley, qui poursuit actuellement des études en administration des affaires, doit subir une troisième et dernière intervention chirurgicale ce mois-ci pour réparer les dommages à son nez. « C’est bien de pouvoir aller à l’école et de ne plus me cacher dans ma chambre tout le temps. Je suis très loin de ce que j’étais il y a deux ans », a-t-elle confié mercredi.

Le tribunal a pris en compte le fait que l’inculpée, qui a des antécédents de violence, n’avait commis aucun acte criminel depuis 17 ans et avait envoyé une lettre d’excuses à sa victime. La cour a également reconnu ses réalisations académiques, notamment un baccalauréat en éducation. Le procureur de la Couronne Aaron Martens a indiqué qu’il ne s’attendait pas à porter la peine en appel. L’agression a eu lieu en septembre 2017 à Stanley Mission, dans le nord de la Saskatchewan.