Quelques jours après l’apparition d’un affichage de style « Hollywood » sur les collines de Dildo, sur l’île de Terre-Neuve, les autorités ont dû installer d’autres affiches: des avertissements pour dissuader les gens de traverser des cours privées et de gravir une colline escarpée pour prendre des photos et des égoportraits.

La petite communauté d’environ 1200 âmes fait face à un afflux soudain de visiteurs depuis que le comédien Jimmy Kimmel a parlé, dans son talk-show de fin de soirée, de sa « campagne » pour devenir « maire » de ce village pittoresque, qui partage son nom avec un jouet sexuel. L’affichage « Dildo » en grosses lettres majuscules blanches, comme à Hollywood, a été offert par Kimmel. Il a été dévoilé sur une colline au-dessus de la communauté _ et derrière des propriétés privées _ lors d’un segment de « Jimmy Kimmel Live », jeudi soir. Des résidants et des politiciens locaux ont alors offert à leur nouveau « maire honoraire » une clé de la municipalité non incorporée, sur fond de feux d’artifice.

Andrew Pretty, membre du comité du district de services locaux, a déclaré que des panneaux « Défense d’entrer » avaient été installés à la hâte en fin de semaine sur les propriétés privées, après qu’une vingtaine de personnes ont tenté de gravir la colline pour prendre des photos. Malgré ces avertissements, M. Pretty soutient que certaines personnes escaladent tout de même la colline _ un dénivelé d’environ 45 mètres.

M. Pretty encourage les visiteurs à apprécier l’affichage de la route, mais il prévient que si les intrusions sur les propriétés privées se poursuivent, la nouvelle attraction devra disparaître. Dildo n’est pas une municipalité, mais plutôt un « district de services locaux », et n’a donc pas de maire. L’origine du toponyme Dildo _ « godemichet », en anglais _ demeure obscure.