Un prêtre du Tennessee qui a banni les livres d’Harry Potter de la bibliothèque d’une école catholique a été accusé par les parents des jeunes de leur avoir causé un tort spirituel et psychologique.

Un quotidien local, The Tennessean, a obtenu une lettre signée en 2017 par 14 parents de l’école catholique St. Edward, dans laquelle ils demandent au diocèse de Nashville de remplacer le père Dan Reehil. La lettre, qui énumère 50 arguments, traite le père Reehil de narcissique toxique qui déteste le pape François et se perçoit comme un « soldat de Dieu ». La lettre rappelle que: « Notre école accueille toutefois des enfants et non des soldats ».

Un porte-parole du diocèse, Rick Musacchio, a dit que les positions du père Reehil, tout comme celles du pasteur retraité plus libéral qu’il a remplacé, ont toutes les deux leur place au sein de l’Église. Le père Reehil n’a pas répondu aux demandes d’entrevue du quotidien. Dans un courriel, il a expliqué avoir retiré les livres de J.K. Rowling parce qu’ils contenaient de « véritables sorts et malédictions ».