La police fait enquête après avoir reçu une plainte concernant un alligator qui aurait mordu une jeune fille dans une maison unifamiliale à Sainte-Julie, au sud de Montréal.

Le sergent Jean-Luc Tremblay, de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, a indiqué que l’incident présumé s’était produit le 1er février, mais n’avait été signalé que deux jours plus tard. M. Tremblay a affirmé que la police s’était rendue à la maison de Sainte-Julie et avait trouvé sur place une enfant d’âge préscolaire qui avait subi une morsure mineure au pied. La police enquête en collaboration avec les autorités municipales et les responsables de la faune. Selon le sergent, il est trop tôt pour dire si les propriétaires feront face à des accusations criminelles. Une porte-parole de la Ville a affirmé que les propriétaires de l’alligator, qui dirigent une entreprise qui utilise des animaux pour l’éducation et le divertissement, avaient déjà fait l’objet de plaintes.

Julie Martin a indiqué que les propriétaires détiennent un permis du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec qui leur permet d’avoir cet animal sous leur surveillance, mais qu’ils ne sont pas censés le garder dans la maison. Mme Martin a confirmé que les mêmes propriétaires étaient impliqués dans un autre incident qui a fait les manchettes en décembre, lorsqu’un alligator a été filmé traversant une rue du quartier Villeray, à Montréal, après avoir apparemment échappé à l’attention de ceux-ci lors d’un déplacement.

Crédit photo: Pixabay LicenseLibre pour usage commercial, Pas d’attribution requise.