Le site web fédéral annonçant des occasions de « bénévolat » pour les étudiants qui espèrent gagner de l’argent pour leurs études grâce à une bourse gouvernementale de 900 millions $ contient des centaines, voire des milliers, de postes qui pourraient ne pas exister.

Parmi les postes étudiants-bénévoles affichés comme disponibles sur le site web « Je veux aider » se trouvaient 1500 postes avec YMCA Canada pour aider à créer des programmes d’exercice en ligne pour les enfants et les aînés dans leurs communautés. YMCA affirme que ces postes ont été conçus par UNIS (WE) _ l’organisation initialement sollicitée par le gouvernement libéral pour administrer la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant (BCBE) _ et qu’il n’a jamais convenu de les offrir.

YMCA et UNIS attribuent tous deux les problèmes à une mauvaise communication, alors que l’organisme UNIS s’est précipité pour que le programme _ grâce auquel les étudiants peuvent gagner jusqu’à 5000 $ pour leur scolarité _ soit opérationnel le plus rapidement possible. Pourtant, ni UNIS ni le gouvernement fédéral n’a répondu aux questions répétées sur des milliers d’autres postes impliquant apparemment la création de contenu en ligne ou le mentorat d’autres étudiants pour lesquels aucun organisme de bienfaisance ou sans but lucratif responsable n’est nommé.

De son côté, YMCA dit qu’il attend toujours des nouvelles de 391 autres postes d’étudiants-bénévoles qu’il est prêt à accueillir, mais qui n’ont toujours pas été affichés sur le site web fédéral.

Passengers, wearing face mask to protect against the spread of coronavirus, sit inside the plane before departing to Marseille at the Zaventem international airport during the partial lifting of coronavirus COVID-19 lockdown regulations in Brussels, Monday, June 15, 2020. Borders opened up across Europe on Monday after three months of coronavirus closures that began chaotically in March. (AP Photo/Francisco Seco)
COVID-19: l'abandon du "siège du milieu bloqué"…