Les propriétaires d’un gîte du Michigan ont dû se résigner à retirer un drapeau de la Norvège accroché à l’extérieur de leur propriété après avoir fait l’objet d’accusations de soutenir des idéologies racistes par des gens qui croyaient avoir vu l’emblème des confédérés.

Kjersten et Greg Offenbecker, propriétaires du gîte The Nordic Pineapple, avaient accroché un drapeau américain et un drapeau norvégien à l’extérieur de leur maison dès leur arrivée, en 2018, dans ce manoir datant de la Guerre de Sécession, selon ce que rapporte le Lansing State Journal. La semaine dernière, ils se sont résignés à retirer les deux drapeaux.

L’affichage du drapeau rouge, arborant une croix bleue superposée sur une croix blanche, se voulait un hommage au grand-père de Kjersten Offenbecker, né en Norvège. L’emblème de l’État scandinave possède les mêmes couleurs que l’emblème sudiste américain, mais les détails et les symboles sont bien différents. Le drapeau confédéré est aussi rouge, mais il est traversé par un « X » bleu contenant des étoiles.

Le couple a admis n’avoir jamais imaginé que qui que ce soit puisse confondre les deux drapeaux. « Je ne le vois pas parce que j’ai grandi avec le drapeau norvégien, explique Mme Offenbecker. Pour moi, ce sont deux drapeaux bien distincts. » Plusieurs membres de la communauté ont encouragé le couple à réinstaller le drapeau norvégien, mais le couple préfère attendre de trouver un moyen de s’assurer qu’il ne puisse plus être confondu avec l’emblème confédéré.

Le couple a écrit dans une publication sur la page Facebook de leur gîte, le 20 juillet, avoir « le coeur brisé de devoir prendre une telle décision » en raison du climat social et de la méconnaissance de gens qui méprennent le drapeau norvégien pour un symbole raciste. Le couple a deux enfants noirs et soutient avoir fait de son mieux pour aider ses enfants à grandir à travers le racisme en Amérique.

Crédit photo: Pixabay LicenseLibre pour usage commercial, pas d’attribution requise.

Capture
Un Pakistanais de 103 ans survit au…