Colombie-Britannique: une femme réveillée par une météorite tombée dans son lit

Ruth Hamilton était profondément endormie la semaine dernière lorsqu’elle a été réveillée par les aboiements de son chien, le bruit d’un objet passant à travers son plafond et la sensation de débris sur son visage.

La résidante de Golden, en Colombie-Britannique, a raconté qu’elle a sauté du lit et allumé la lumière et qu’elle a alors découvert un trou dans son plafond. « Je n’ai jamais eu aussi peur de ma vie », a-t-elle déclaré à propos de l’incident du 3 octobre. « Je ne savais pas quoi faire alors j’ai appelé le 911 et, pendant que je parlais avec l’opératrice, j’ai tourné mon oreiller et j’ai vu qu’une pierre s’était glissée entre deux oreillers. » Un policier a été immédiatement envoyé pour enquêter, a-t-elle déclaré. Initialement, l’agent soupçonnait qu’il s’agissait de débris provenant d’un chantier de construction sur une autoroute voisine.

« Il a appelé le (chantier de construction) et ils ont dit qu’ils n’avaient pas fait d’explosion, mais qu’ils avaient vu une explosion dans le ciel et, à ce moment-là, nous avons réalisé que c’était une météorite. » Ils ont conclu qu’il devait s’agir d’un fragment d’une pluie de météores qui avait eu lieu plus tôt dans la nuit. Mme Hamilton a confié que l’agent est vite reparti, mais qu’elle n’a pas pu se rendormir. « J’étais sous le choc et je suis restée assise ici quelques heures en tremblant », a-t-elle raconté. « Les chances que cela se produise sont si faibles que je suis assez reconnaissante d’être en vie. » Mme Hamilton a précisé qu’elle avait évité toute blessure, et qu’elle prévoyait de garder la météorite. Elle a ajouté que la compagnie d’assurance avait inspecté les dommages et qu’elle se concentrait maintenant sur les réparations.

___

Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Crédit photo: Capture d’écran sur Facebook.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle