Un zoo canadien va vacciner ses animaux contre la COVID

Après que des millions de Québécois aient retroussé leurs manches pour recevoir leurs doses de vaccin contre la COVID-19, ce sera au tour des animaux du Zoo de Granby d’être inoculés.

La direction du zoo dit espérer pouvoir vacciner environ 90 bêtes au cours des prochaines semaines et des prochains mois. On parle notamment de gorilles, de grands félins et d’autres espèces plus susceptibles de contracter la maladie. Les vaccins destinés aux animaux se trouvent actuellement aux États-Unis en attente d’une autorisation. Lors d’un récent entretien avec La Presse Canadienne, la vétérinaire Émilie Couture a dit se croiser les doigts pour qu’au moins quelques espèces reçoivent leur vaccin d’ici Noël. Elle a ajouté que le zoo prévoit vacciner les espèces qui semblent les plus vulnérables à la COVID-19, comme les primates, les tigres, les jaguars, les léopards et quelques autres mammifères comme les pandas roux.

Une hausse « inquiétante » du nombre de cas de COVID-19 a été observée dans les zoos en Amérique du Nord, particulièrement chez les grands félins, a souligné Mme Couture. La semaine dernière, trois léopards des neiges sont morts de complications liées à la COVID-19 au Lincoln Children’s Zoo, au Nebraska. Cet événement a fortement ébranlé la communauté des zoos en Amérique du Nord, a confié la vétérinaire. Émilie Couture mentionne que, contrairement au début de la pandémie, les infections semblent entraîner une forme de maladie plus grave. Comme c’est le cas chez les humains, le variant Delta serait possiblement à blâmer selon les experts en santé animale.

Les vaccins conçus pour les animaux sont produits par la pharmaceutique Zoetis spécialisée en médecine vétérinaire. Les zoos américains ont commencé à l’utiliser au cours de l’été. L’entreprise a offert de donner environ 900 doses à six zoos canadiens. Zoetis a précisé que son vaccin est conçu spécialement pour les animaux et qu’il doit être administré en deux doses, sur un délai de quelques semaines, comme ceux pour les humains. La prochaine étape consiste à faire entrer les doses au Canada, ce qui pourrait prendre encore des semaines, voire des mois. Parce que le vaccin n’est pas commercialisé, Zoetis tente d’obtenir une autorisation pour un usage expérimental auprès du Centre canadien des produits biologiques vétérinaires et du ministère américain de l’Agriculture.

Toujours selon la vétérinaire Émilie Couture, aucun animal n’aurait développé de symptômes s’apparentant à la COVID-19 au Zoo de Granby. Néanmoins, l’établissement a mis des mesures en place tout au long de la pandémie pour protéger ses animaux, notamment en améliorant les pratiques de nettoyage, en suspendant les visites en coulisses, en réduisant les interactions tactiles et en exigeant la désinfection des mains et le port du masque chez les gardiens. Mme Couture souligne que la plus grande menace pour les animaux vient des humains alors qu’on ne connaît pas encore de cas d’animal ayant infecté un de ses gardiens. Les zoos de Toronto et de Calgary ont aussi déjà fait savoir qu’ils voulaient vacciner leurs animaux dès qu’un produit sera disponible. La direction de Toronto a déjà identifié 140 bêtes, incluant des primates, des grands félins et des porcs.

Tous les zoos attendent l’arrivée du vaccin de Zoetis puisqu’aucune entreprise canadienne n’offre un tel produit pour animaux.

Crédit photo: Archives.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle