Plus de 80 lamantins de la Floride ont été secourus

Plus de 80 lamantins de la Floride ont été secourus et transférés vers des centres de réhabilitation à travers les États-Unis, dans le cadre d’une opération mise en place pour essayer d’empêcher les mammifères de mourir de faim.

L’opération a été lancée par deux agences, la Florida Fish and Wildlife Conservation Commission et le Fish and Wildlife Service des États-Unis. L’État a contribué 1,2 million $ US à cette initiative. Le reste du financement a été fourni par des installations privées comme SeaWorld et d’autres. L’opération survient au moment où les lamantins continuent à mourir le long de la côte est de la Floride. La végétation marine dont ils se nourrissent habituellement l’hiver est de plus en plus difficile à trouver en raison de la pollution de l’eau.

Au-delà de 1100 lamantins sont morts l’an dernier, principalement de faim, soit nettement plus que la moyenne annuelle de 625 décès depuis cinq ans. En 2022, en date de la semaine dernière, on recensait 326 lamantins morts, dont seulement sept en raison de collisions avec des embarcations.

Un programme pilote qui voit les lamantins être nourris avec de la laitue romaine, sept jours sur sept, se poursuit à la centrale énergétique de la Florida Power & Light, dans le comté de Brevard. Des centaines de lamantins attirés par les eaux chaudes de la zone de rejet s’y rassemblent pendant les mois froids.

En date de mardi, tout près de 29 000 kilos de laitue avaient été distribués aux lamantins, a dit Jon Wallace, du Fish and Wildlife Service. La nourriture est payée essentiellement par des dons à un organisme sans but lucratif, la Fish & Wildife Foundation de la Floride. On dénombre environ 8800 lamantins dans les eaux de la Floride, une amélioration marquée par rapport à la population de 2000 lamantins constatée dans les années 1990. Le gouvernement américain considère dorénavant que l’animal est « menacé » plutôt que « en danger ».

Les responsables demandent aux habitants des côtes de la Floride de leur rapporter tout animal malade ou en détresse pour qu’il puisse être transféré vers un centre de réhabilitation. Ils préviennent aussi que le retour prochain du temps chaud ne réglera pas automatiquement le problème de la faim.

Crédit photo: Pixabay LicenseLibre pour usage commercial, pas d’attribution requise.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle