De nombreux employés tournent le dos à Twitter après l’ultimatum de Musk

Twitter a continué de voir ses ingénieurs et autres employés spécialisés quitter le navire, jeudi, à la suite d’un ultimatum lancé par le nouveau patron Elon Musk qui leur demandait de s’investir à fond ou de partir en empochant une indemnité.

Certains ont utilisé la plateforme pour annoncer publiquement leur intention de démissionner en empochant l’indemnité une fois l’heure limite fixée par le nouvel actionnaire de contrôle. De nombreux autres employés ont préféré discuter de la chose sur un forum externe en échangeant sur plusieurs aspects. Certains s’inquiétaient de perdre leur visa de travail aux États-Unis alors que d’autres doutaient de ne jamais recevoir l’indemnité promise.

Si l’on ne sait pas précisément combien _ parmi les employés restants d’un effectif déjà décimé _ de gens ont choisi de partir, cette nouvelle série de départs signifie que la plateforme continue de perdre de l’expertise au moment où la Coupe du monde de soccer doit s’amorcer. Cet événement sportif majeur entraîne un trafic énorme sur Twitter et la plateforme pourrait bien être submergée.

Depuis sa prise de contrôle de l’entreprise, il y a moins de trois semaines, Elon Musk s’est départi de la moitié des 7500 employés à temps plein de la plateforme en plus d’un nombre indéfini de pigistes. Il a notamment congédié tous les membres de la haute direction dès son premier jour à titre de patron. Plusieurs autres gestionnaires d’importance ont à leur tour fait leurs adieux dans les jours suivants.

Plus tôt cette semaine, Musk a entrepris de limoger un petit groupe d’ingénieurs s’étant prononcés publiquement contre lui ou sur le groupe de messagerie interne de l’entreprise. Puis, mercredi soir, il avait envoyé un courriel à tout le personnel dans lequel il demandait à chacun de décider s’il voulait servir l’entreprise avec un engagement total et demeurer en pose ou partir. Une décision qui devait être prise au plus tard jeudi soir.

Crédit photo: Archives.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle