Pour le corps et l’esprit, allons nous promener!

Mélanie CôtéVotre santé

Comment créer un moment personnel pour vous intérioriser, calmer vos angoisses, vous repositionner? Une promenade. Comment vous activer afin de faire travailler vos muscles, vos articulations, votre ossature? Une balade. Comment vous rapprocher de votre environnement naturel et respirer à pleins poumons son air frais? La marche, la marche, la marche.

▸ L’harmonie intérieure

Si vous vous sentez un peu déséquilibré, anxieux ou déprimé, la marche est un bon point de départ. La marche donne un répit nécessaire de la suractivité mentale, en l’occurrence, les inquiétudes et les ruminations. L’esprit se calme et nos problèmes deviennent moins titanesques. Nous devenons plus conscients du moment présent et réussissons à élucider notre prise de décision.

▸ Un échange d’énergie profitable pour le corps

Si vous vous sentez trop léthargique ou si votre santé est médiocre, la marche est un remède. Lorsque nous comprenons que faire des promenades nous redonne de l’énergie, la fatigue n’est plus une excuse pour rester inerte. Lorsque nous comprenons que faire des balades réduit plusieurs douleurs physiques, les maux ne sont plus une excuse pour rester assis. La marche renforce les muscles et améliore la condition physique générale. Il nous faudra donc trouver de meilleures excuses!

▸ L’éveil des sens et les connexions

Si vous vous sentez coupé du monde dans lequel vous vivez ou si vous ne percevez plus la beauté de votre entourage, la marche vous aide à vous ancrer et vous ouvre l’esprit. J’insiste sur l’importance de faire cette activité à l’extérieur. Même l’hiver. En marchant à l’extérieur, plusieurs de nos sens sont éveillés. Il est particulièrement bénéfique de commencer ces marches avec de profondes respirations revitalisantes, des respirations qui possèdent une énergie transformatrice; cet exercice amène une sensation de renouveau, tout en nous nourrissant d’un vent vif. En marchant, regardez autour de vous, ressentez votre propre présence et percevez votre union avec ce monde qui vous entoure. Cela peut vous donner la force de continuer sur votre bon chemin.

Selon le poète et philosophe Nepo, accorder sa pleine attention à la nature et à la force vitale est guérisseur; nous pouvons arriver à ressentir la résilience de la vie qui nous entoure. À titre d’exemple, l’auteur conte que, de la chenille, nous pouvons apprendre à endurer le tremblement qui précède l’apparition des ailes.¹

▸ L’impact sur la planète

Si vous utilisez la marche comme mode de transport, vous contribuez au bien-être de la planète. L’énergie consommée durant la marche est la vôtre – et elle est renouvelable. De plus, puisque les risques de plusieurs maladies diminuent avec la marche régulière, celle-ci améliore la santé de nos collectivités. Si nos communautés sont plus en santé, le système de santé est moins taxé et des fonds peuvent être redirigés vers des activités culturelles, humanitaires, etc.

▸ Valoriser cette activité

Sachant que la marche a un impact important sur notre santé globale, qu’attendons-nous pour la pratiquer de façon régulière? J’ai fait mention de quelques excuses précédemment et une autre me vient à l’esprit: je n’ai pas le temps. Si nous ne nous créons pas de temps pour prendre soin de nous-mêmes maintenant, nous serons forcés de le faire dans un futur assez proche. Aucune excuse ne nous sera utile. Reconnaissons la marche à sa juste valeur!

J’invite respectueusement vos partages et questions.

Défi de la semaine

Assurez-vous de prendre du plaisir à vos promenades, de considérer ces moments comme étant sacrés. Marchez avec de la musique, au centre-ville, avec un ami, dans le bois, à reculons, mais marchez, marchez, marchez!
¹ Nepo, M. (2000). The Book of Awakening. San Francisco: Conari Press, p.129.