Nutrition: Délicieux choux de Bruxelles

Karine LandryVotre santé

Si on demandait à ma génération de relater trois souvenirs d’enfance au sujet des choux de Bruxelles, on s’entendrait sûrement sur les trois «mauvais souvenirs» suivants: odeur désagréable, goût très fort et texture pâteuse. Et pourtant! Ce petit légume a tout pour plaire, tant sur le plan gustatif que nutritif.

Un petit chou qui ne nous veut que du bien!

Malgré sa petite taille, le chou de Bruxelles et très riche en nutriments. Quatre petits choux contiennent 3g de fibres et comblent plus de 120% des besoins en vitamine C et 200% des besoins en vitamine K. Il contient également du potassium, du phosphore, du fer, du magnésium, de l’acide folique, de la vitamine A et des vitamines du groupe B.

En plus de tous ces nutriments, le chou de Bruxelles est également très riche en phytonutriments, des substances reconnues pour protéger contre certains types de cancer, notamment celui du poumon, des intestins, de l’estomac et de la vessie. On serait fou de s’en passer!

Conseils d’achat

Voici quelques conseils à respecter pour assurer la fraîcheur des choux:

L’entaille où a été coupé le chou de Bruxelles doit être blanche. Une tige noircie signifie que le chou a été cueilli depuis quelque temps.
Pour plus de saveur, optez pour des choux de petite taille.
Choisissez ceux qui sont fermes et dont les feuilles sont d’un beau vert et bien attachées à la tige.
Au moment de les cuisiner, éliminez les feuilles défraichies. Et si vous remarquez des petits trous d’insectes, enlevez cette partie au couteau.

Trucs de conservation

Les choux de Bruxelles se conservent une dizaine de jours au réfrigérateur. On suggère de ne les laver qu’au moment de les consommer. On peut également les blanchir environ trois minutes, les rincer à l’eau glacée, les essorer et les congeler.

Trucs culinaires

Le goût amer et la texture des choux de Bruxelles peuvent certainement en décourager plusieurs, mais sachant qu’il existe de nombreuses façons de les cuisiner avec perfection, on ne s’en fait pas de ces deux aspects.

Dans tous les cas, assurez-vous de ne pas trop les cuire puisqu’une cuisson prolongée les rend amers et favorise une odeur de soufre prononcée. Ils sont cuits à point dès qu’une lame de couteau peut les traverser sans trop de résistance.

Si vous préférez la cuisson à l’eau, optez pour une cuisson courte et sans couvercle. Cela permet à l’odeur de se dissiper en partie éliminée avec la vapeur.

Pour favoriser une cuisson uniforme, assurez-vous que vos choux sont sensiblement de la même grosseur.

Voici six savoureuses façons de les cuisiner:

  • Au four: Préchauffez le four à 350°F. Coupez les choux en deux sur le sens de la longueur et placez le côté coupé sur une tôle de cuisson recouverte d’un papier parchemin. Enduisez les choux d’un peu d’huile d’olive et assaisonnez. Cuisez au four de 15 à 20 minutes.
  • Sauté: Coupez-les en deux et faites-les sauter dans un peu d’huile d’olive ou de sésame et d’ail émincé. Assaisonnez au goût. Mangez-les tels quels ou enduisez-les d’une sauce béchamel ou d’une sauce à base de moutarde.
  • Gratiné: Une fois qu’ils sont cuits, faites-les gratiner.
  • À la vapeur : Cuisez-les à la vapeur, puis glacez-les dans un mélange de sirop d’érable et de vinaigre balsamique.
  • Râpé: Râpez-les et ajoutez-les dans les salades, les casseroles, les sandwichs, etc.
  • En purée: Après la cuisson, réduisez les choux en purée, que vous ajouterez à une purée de pommes de terre.

J’espère vous avoir donné ou redonné le goût de cuisiner les choux de Bruxelles.

Vous avez une bonne recette? Venez la faire connaître sur ma page Facebook: Karine Landry: diététiste professionnelle.

À la prochaine!