Le mois de la nutrition est officiellement entamé. Sans délai, je vous présente le thème d’aujourd’hui: Les modes alimentaires – Hum! Comment savoir à quelle information me fier?

S’il y a bien un sujet qui continuera à faire couler de l’encre, c’est celui de la nutrition et de l’alimentation. Il suffit d’ouvrir sa page Facebook, d’aller dans internet ou à la librairie pour s’en rendre compte très rapidement! Le fait d’avoir à portée de mains une multitude de données est fantastique. Mais cela peut aussi parfois sembler un couteau à double tranchant. D’une part, on peut trouver immédiatement de l’information, mais la facilité d’accès à l’information risque aussi de créer beaucoup de confusion. Comment donc différencier le vrai du faux?

Voici des conseils simples qui assureront que l’information que vous vous apprêtez à mettre en pratique est sécuritaire pour votre santé et celle de votre famille.

Ciblez le problème

Qui n’a jamais été tenté d’essayer un truc alimentaire affiché dans son fil d’actualité Facebook? À en croire les réseaux sociaux, le vinaigre de cidre, le chou frisé et la baie d’açaï ont tout pour enrayer à tout jamais toutes les maladies connues sur cette planète. Il est donc légitime d’essayer de voir si ces aliments ont réellement tout le pouvoir de guérison qu’on leur accorde.

Que vous ayez un surplus de poids, des problèmes intestinaux, une migraine ou de l’acné – et peu importe les changements que vous voulez effectuer – assurez-vous que l’information provient de sources fiables et qu’elle est sécuritaire pour votre santé.

Renseignez-vous

Ne soyez pas dupes. Méfiez-vous des termes accrocheurs tels que: détoxication, cure, purification, aliments miracles, supers aliments, etc., qu’on utilise pour capter l’œil des lecteurs et des lectrices. Plus le titre est accrocheur, plus il est probable que vous cliquiez sur le lien et poursuiviez votre lecture.

Comment savoir si l’information que vous vous apprêtez à lire est vraie ou fausse? La réponse à certaines questions vous aidera à y voir plus clair.

Si vous répondez OUI à l’une ou l’autre des questions suivantes, cela signifie fortement que vous ne devez pas croire toute l’information que contiennent les écrits (livres, site web, etc.).

  • Le site web promet-il un remède miracle ou une solution rapide?
  • Les propos du site web sont-ils basés sur une seule étude, qui pourrait rapporter des conclusions erronées?
  • L’information qu’on présente est-elle basée sur des opinions personnelles plutôt que sur des données qui relèvent d’études scientifiques sérieuses?
  • Y trouvez-vous des faits qui semblent trop beaux pour être vrais?
  • Essaie-t-on de vous vendre des suppléments ou des produits plutôt que de vous enseigner à faire des changements alimentaires réalistes et à long terme?
  • Les conseils alimentaires qui sont suggérés vous enlèvent-ils tout le plaisir de manger?

Si vous répondez OUI à l’une ou l’autre des questions suivantes, cela signifie que vous pouvez vous fier à l’information:

  • Le site web est-il relié à des associations reconnues au Canada ou mondialement (par exemple: Diététistes du Canada, Association canadienne du diabète, Santé Canada, Organisation mondiale de la santé, etc.)?
  • Le contenu rédactionnel est-il révisé régulièrement par des professionnels de la santé?
  • Les rédacteurs et les chroniqueurs du site web possèdent-ils les qualifications requises pour fournir de l’information et des recommandations en matière d’alimentation?
  • Les conseils alimentaires que l’on suggère augmenteront-ils votre plaisir de manger?
  • Les conseils alimentaires proposent-ils des modifications alimentaires réalistes et qui s’appliquent facilement dans la vie de tous les jours?

Demandez de l’aide

De nos jours, tout le monde peut se prétendre et s’afficher comme étant expert en nutrition et en alimentation. Heureu­sement, un titre auquel vous pouvez toujours vous fier est celui de diététiste professionnelle. Ce titre confirme que la personne possède la formation et les compétences requises pour exercer son métier et vous conseiller. N’hésitez pas alors à demander à votre médecin de vous référer à une ou un diététiste si vous en ressentez le besoin.

Samedi prochain, il sera question de problèmes de digestion et de diverses causes possibles.

D’ici là, portez-vous bien et aiguisez votre vigilance!