Santé du coeur: les femmes au Canada n’ont pas l’attention adaptée à leurs cas

La Presse CanadienneVotre santé

Un bulletin affirme qu’au Canada, les femmes sont trop nombreuses à souffrir ou à mourir de maladies du coeur cause d’un système mal équipé pour diagnostiquer, traiter et soutenir leur santé cardiaque.

Dans le Bulletin du c?ur 2018 émis par la Fondation des maladies du coeur et de l’AVC, le chef national de la direction, Yves Savoie, déplore qu’on commence tout juste au pays à comprendre le fonctionnement du c?ur des femmes et de voir le temps qu’il faut pour que les connaissances leur parviennent.

La situation est illustrée par quelques données. En outre, les deux tiers des études cliniques sur les maladies du c?ur se concentrent sur les hommes. Pourtant, les femmes sont cinq fois plus à risque de mourir d’une maladie du c?ur que du cancer du sein.

De plus, les femmes qui font une crise cardiaque sont plus susceptibles que les hommes d’en mourir ou de subir un deuxième événement cardiaque dans les six mois suivants.

La docteur Karin Humphries, directrice scientifique d’un centre sur la santé cardiaque de la Colombie-Britannique, signale dans le bulletin de la Fondation que les types de maladies du c?ur peuvent grandement différer chez les hommes et les femmes, et donc nécessiter une démarche particulière de diagnostic et de traitement.

Yves Savoie lance un appel pour que les dispensateurs de soins aient les outils pour étudier et traiter les maladies du c?ur différemment chez les femmes. Il réclame aussi que les femmes aient un accès à la réadaptation cardiaque autant que les hommes.