Le plus récent rapport mondial des Nations unies sur les drogues montre que de plus en plus de Canadiens ont commencé à consommer du cannabis dans les années qui ont précédé sa légalisation à des fins récréatives.

Le rapport relève une augmentation de 40 pour cent de la consommation de cannabis de 2013 à 2017, imputable à une diminution de la perception du risque lié à cette drogue et au débat national autour de sa légalisation. Selon les chiffres de l’ONU, cette hausse était plus marquée chez les adultes âgés de 20 ans et plus et moins prononcée chez les jeunes de 19 ans ou moins. Dans l’ensemble, les personnes âgées de 15 à 24 ans demeuraient néanmoins plus nombreuses à consommer du cannabis que celles âgées de 25 ans et plus.

Avec un taux de consommation d’un peu plus de 23 pour cent, la Colombie-Britannique était la province la plus adepte de cannabis en 2017. Le rapport indique que la Nouvelle-Écosse et le Manitoba ont également affiché un taux de consommation supérieur à la moyenne nationale, qui était de 15 pour cent. L’ONU estime qu’il est trop tôt pour évaluer l’impact de la légalisation du cannabis à des fins récréatives au Canada et dans certaines régions des États-Unis, mais que certaines tendances méritent d’être étroitement surveillées, telles que la persistance du crime organisé dans ce marché.