Le premier ministre Justin Trudeau promet de s’assurer que les Canadiens aient accès aux médicaments dont ils ont besoin à des prix abordables, compte tenu des inquiétudes suscitées par la décision de l’administration Trump d’autoriser les importations de médicaments sur ordonnance en provenance du Canada.

M. Trudeau a souligné que Santé Canada s’assure qu’il existe un « approvisionnement solide et constant » de médicaments pour les Canadiens, quelles que soient les pressions externes ou internationales. « C’est une situation où les actions ou les annonces faites par les Américains pourraient avoir un impact au Canada. C’est pour ça que Santé Canada continue le travail qu’ils font constamment d’assurer qu’il y a assez de médicaments pour les Canadiens, qu’on n’est jamais pris au dépourvu avec l’accès aux médicaments pour les Canadiens à prix abordables d’abord et avant tout », a-t-il déclaré jeudi. Mercredi, des responsables canadiens ont indiqué que la Maison-Blanche ne les avait pas consultés avant d’annoncer que les patients américains pourraient importer des médicaments moins chers sous le contrôle de l’Administration des aliments et des médicaments (FDA).

Plusieurs groupes, y compris l’Association des pharmaciens du Canada, ont prévenu que l’approvisionnement canadien ne pouvait répondre à la fois aux besoins des consommateurs canadiens et américains La porte-parole conservatrice en matière de santé, Marilyn Gladu, a déclaré qu’il fallait prendre au sérieux les inquiétudes concernant une éventuelle pénurie de médicaments pour les Canadiens. Elle a ajouté qu’il faudra agir rapidement si les problèmes d’approvisionnement en médicaments deviennent une réalité. Le porte-parole néo-démocrate en matière de santé, Don Davies, a affirmé qu’il souhaitait un plan pour s’attaquer à ce problème plutôt que de simples assurances de la part de Justin Trudeau ou de la ministre de la Santé, Ginette Petitpas Taylor.