Les autorités médicales de London, en Ontario, signalent un premier cas de maladie respiratoire sévère liée au vapotage.

Le cas a été rapporté mercredi par le Bureau de santé de Middlesex-London, qui a convoqué une conférence de presse à 14h afin de fournir plus de détails. Santé Canada a récemment averti les vapoteurs de surveiller l’apparition de symptômes tels que la toux, l’essoufflement et les douleurs à la poitrine. Le ministère fédéral a également demandé aux professionnels de la santé de poser des questions à leurs patients sur leur utilisation de cigarettes électroniques et de leur demander s’ils ont des problèmes respiratoires.

Les responsables de la santé des États-Unis enquêtent sur des centaines de cas de problèmes respiratoires graves chez les personnes utilisant des appareils de vapotage. Ils ont enregistré 380 cas pour le moins probables, dont six décès. La ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott, a récemment ordonné à tous les hôpitaux publics de signaler les cas de pneumopathie grave liés au vapotage. La ministre s’est dite de plus en plus préoccupée par les conséquences possibles du vapotage sur la santé, en particulier chez les jeunes, mais les données disponibles dans la province sont insuffisantes pour comprendre le problème et consulter des experts sur des pistes de solution.

Crédit photo: La Presse canadienne, Ryan Remiorz