De mauvaises habitudes alimentaires, une augmentation du stress et une hygiène de la peau trop rigoureuse comptent parmi les principaux facteurs associés à l’acné, affirme une nouvelle étude.

Les chercheurs se sont intéressés à plus de 6700 sujets provenant de six pays d’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud et d’Europe. Ils ont constaté que 48,2 pour cent des gens atteints d’acné consommaient des produits laitiers quotidiennement, comparativement à 38,8 pour cent des sujets qui n’en souffraient pas. Des écarts importants ont aussi été mesurés concernant les boissons gazeuses et les sirops (35,6 pour cent vs 31 pour cent), les pâtisseries et le chocolat (37 pour cent vs 27,8 pour cent) et les sucreries (29,7 pour cent vs 19,1 pour cent). Étonnamment, 11 pour cent des gens atteints d’acné consommaient des protéines du petit-lait, comparativement à 7 pour cent des gens sans acné.

Une experte du CHU Sainte-Justine met toutefois en garde contre l’interprétation de ces résultats. « Ce qui est toujours difficile dans les études en nutrition, c’est qu’on ne peut pas relier un aliment directement à une cause. Il y a plusieurs facteurs », a dit la nutritionniste Amandine Moukarzel. Les produits laitiers en sont un bon exemple, ajoute-t-elle. « D’autres études avaient démontré qu’il n’y avait pas de lien à faire entre les produits laitiers et l’acné, a expliqué Mme Moukarzel. On pouvait toutefois faire davantage un lien entre le sucre et les hormones, mais d’emblée pour les produits laitiers, ce n’est pas encore assez concluant. » De toute manière, en général, le sucre n’est pas un aliment qui sera suggéré, poursuit-elle. « J’ai rarement vu un effet positif à consommer du sucre. »

Les conclusions de cette étude ont été présentées lors du 28e congrès annuel de l’Association européenne de dermatologie et de vénéréologie, à Madrid.

Crédit photo: Pixabay LicenseLibre pour usage commercial, Pas d’attribution requise