Le groupe sanguin ne semble avoir aucune influence sur le risque d’être infecté par le coronavirus, démontrent de nouvelles études.

Des recherches antérieures avaient laissé entendre, par exemple, que les gens dont le groupe sanguin est le « A » étaient plus à risque que les autres. Deux nouvelles études, une menée à l’Hôpital général du Massachusetts et l’autre à l’hôpital Columbia Presbyterian de New York, ont plutôt constaté qu’il n’en serait rien.

Les gens dont le groupe sanguin est le « O » sont possiblement un peu moins à risque d’être infectés, mais la différence notée était si minime qu’un chercheur a prévenu que les gens concernés ne devraient pas compter là-dessus pour se protéger du virus.

Le groupe sanguin « A » était un peu moins à risque d’avoir besoin d’une aide mécanique pour respirer, tandis que c’était l’inverse pour le « AB ». Les chercheurs de Columbia Presbyterian précisent toutefois qu’ils comptaient sur très peu de sujets provenant de ce dernier groupe. Les chercheurs de l’Hôpital général du Massachusetts n’ont trouvé aucune différence à ce chapitre.

Crédit photo: Archives.