L’Europe pourrait atteindre l’immunité collective d’ici août

L’Europe pourrait atteindre l’immunité collective contre le coronavirus dans les quatre prochains mois, a déclaré mercredi le chef de la société pharmaceutique allemande BioNTech, qui a développé le premier vaccin contre la COVID-19 largement approuvé, avec son partenaire américain Pfizer.

Alors que le seuil exact requis pour atteindre ce niveau critique de vaccination reste un sujet de débat, les experts estiment qu’un niveau supérieur à 70 % perturberait considérablement la transmission du virus au sein d’une population. « L’Europe atteindra l’immunité collective en juillet, au plus tard en août », a déclaré à la presse Ugur Sahin, directeur général de BioNTech. Le vaccin de son entreprise représente une grande partie des doses administrées en Europe et en Amérique du Nord, où il est plus connu sous le nom de vaccin Pfizer. M. Sahin a déclaré que les données des personnes qui ont reçu le vaccin montrent que la réponse immunitaire s’affaiblit avec le temps et qu’un troisième vaccin sera probablement nécessaire.

Des études montrent que l’efficacité du vaccin BioNTech / Pfizer diminue de 95 % à environ 91 % après six mois, a-t-il déclaré. « En conséquence, nous avons besoin d’une troisième injection pour ramener la protection vaccinale à presque 100 % », a déclaré M. Sahin. Il a suggéré que celle-ci devrait être administrée 9 à 12 mois après la première injection. « Et puis, je pense qu’il sera probablement nécessaire d’obtenir un autre rappel chaque année ou peut-être tous les 18 mois à nouveau », a-t-il ajouté.

Crédit photo: THE CANADIAN PRESS/Frank Gunn.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle