Selon une étude, dormir avec son animal ne serait pas néfaste pour les enfants

Les parents qui aiment justifier par la science leur décision d’empêcher leurs enfants de dormir dans le même lit que leur compagnon à quatre pattes seront déçus. Selon une nouvelle étude du Laboratoire de santé publique pédiatrique en psychologie de l’Université Concordia, la présence d’un animal de compagnie ne perturberait aucunement l’hygiène du sommeil des enfants.

Selon la croyance populaire, il est préférable d’éviter de dormir avec un compagnon animal en raison des allergies ou des bruits qu’il pourrait causer. Or, « quelle que soit la méthode d’évaluation du sommeil [les] conclusions révèlent qu’il n’y a en fait aucune différence entre les enfants qui ne dorment jamais avec un animal de compagnie et ceux qui le font à l’occasion ou fréquemment », résume dans une vidéo la Dre Jennifer McGrath. Pendant deux semaines, les quatre chercheuses qui ont coordonné cette étude publiée dans la revue « Sleep Health » ont évalué la qualité du sommeil de plusieurs enfants en comparant leurs ondes cérébrales, en leur faisant porter un accéléromètre au poignet et en leur posant plusieurs questions sur leurs habitudes avant de se coucher. Ces données sont issues du projet C?ur en santé, mené par la Dre McGrath, qui examine les liens entre l’obésité infantile et la longueur du sommeil.

Parmi l’échantillon prélevé, plus d’un enfant sur trois a affirmé dormir avec un animal de compagnie, à la grande surprise des chercheuses. « Beaucoup d’enfants dorment avec un petit compagnon à quatre pattes, mais nous ne connaissons pas l’incidence que cela peut comporter en matière de sommeil, affirme dans un communiqué l’autrice principale de l’article, la doctorante Hillary Rowe. Il y avait là à notre avis une question importante à examiner. » Le laboratoire a ensuite divisé les enfants en trois groupes, selon la fréquence à laquelle ils dorment avec un animal de compagnie. En étudiant plusieurs facteurs comme l’attente avant de s’endormir, la fréquence des réveils nocturnes et la qualité du sommeil, les chercheuses ont noté les grandes similitudes entre les trois groupes.

 » Nous avons constaté que les enfants, et plus particulièrement les ados, qui dorment avec un animal de compagnie ont la plupart du temps une meilleure perception de la qualité de leur sommeil « , avance la Dre Rowe. De plus, elle ajoute que les enfants peuvent voir en leur compagnon une présence rassurante.  » Les enfants qui dorment fréquemment avec un animal de compagnie déclarent avoir un sommeil de meilleure qualité « , note-t-elle.

Crédit photo: CC0 Domaine public, gratuit pour un usage personnel et commercial, aucune attribution requise. 

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle