JO: le relais de la flamme sera modifié à cause des craintes associées à la COVID-19

Certaines portions du relais de la flamme des Jeux olympiques de Tokyo se dérouleront à huis clos dans les rues de la capitale japonaise en raison des craintes associées à la propagation du coronavirus, a révélé l’agence de presse Kyodo mardi.

Kyodo a cité le gouvernement métropolitain de Tokyo indiquant que le relais de la flamme ne pourra se dérouler dans les rues devant des spectateurs du 9 au 16 juillet. Kyodo a ajouté que le comité organisateur statuera un peu plus tard sur le dernier droit du relais de la flamme, c’est-à-dire du 17 juillet à la cérémonie d’ouverture, le 23. Le relais de la flamme a commencé en mars dans le nord-est du Japon. Il a été modifié à maintes reprises, a emprunté de nombreux détours et s’est déroulé, par moments, uniquement dans des parcs publics afin d’éviter la propagation du virus.

Tokyo est présentement en veille d’état d’urgence jusqu’au 11 juillet en raison d’une recrudescence du nombre de cas de coronavirus. La capitale japonaise a confirmé 476 nouveaux cas mardi, en hausse par rapport aux 435 rapportés mardi dernier. Le nombre de cas de COVID-19 est supérieur à celui enregistré sept jours plus tôt pour une 10e journée consécutive. Le Japon a rapporté jusqu’ici 14 500 décès attribuables à la COVID-19, un total modeste, mais tout de même supérieur à la plupart des pays asiatiques voisins. On ignore pour l’instant quel sera le plan si jamais le relais de la flamme doit se dérouler à huis clos dans les rues de Tokyo.

Le plan initial prévoyait inclure 10 000 coureurs qui quadrilleraient le Japon pendant 121 jours, une odyssée qui culminerait avec l’arrivée au Stade national le 23 juillet.

Crédit photo: Andy Miah, https://www.flickr.com/photos/andymiah/4194074044/

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle