À l’âge de 6 ans, Marie a eu la chance de partir avec ses parents et sa sœur pour une année en Europe. Plus de 20 ans plus tard, cette année reste gravée dans sa mémoire comme l’un de ses plus beaux souvenirs d’enfance. C’est d’ailleurs là qu’elle a eu la piqûre du voyage.

Pourquoi on vous raconte cela? Parce qu’il y a quelques semaines, on est tombé sur l’histoire de la famille Boucher-Haché sur les médias sociaux. Mathieu et Rachel, les parents, sont originaires de la Péninsule acadienne et habitent maintenant Dieppe. Avec leurs deux enfants, Jéremy (10 ans) et Mélodie (7 ans), ils viennent tout juste de partir pour un périple de 8 mois en motorisé sur les routes de l’Amérique centrale. Avant leur départ, ils ont accepté de répondre à quelques-unes de nos questions sur leur voyage en famille.

Le 18 janvier vous partirez pour une aventure de 8 mois en l’Amérique centrale, pourriez-vous nous expliquer d’où vient l’idée derrière ce voyage?

Mathieu et moi réfléchissons à ce rêve depuis longtemps. Mais nous avions toujours une raison de le remettre à plus tard. Pour dire vrai, on avait mis une croix sur ce rêve. Puis, un jour Mathieu m’a envoyé un article de la BBC au sujet d’une famille qui faisait du «overlanding» (voyager en motorisé sur une longue distance). Je lui ai alors dit «Si tu es sérieux, allons-y!» Ça, c’était en mai. Finalement, le plus difficile, c’était de prendre la décision de partir.

Comment se prépare-t-on pour ce genre de voyage?

Bien sûr, voyager avec des enfants change un peu notre style de voyage. Nous devrons faire de plus courtes distances, nous arrêter avant la noirceur et nous ne prendrons aucun risque inutile. Les enfants sont au cœur de nos décisions. Nous avons choisi de partir en motorisé afin que les enfants puissent avoir une certaine stabilité. Chaque soir, ils coucheront dans leur propre lit.

La liste des choses à faire avant de partir est également plus longue avec des enfants. Il faut prévoir la logistique pour faire l’école à la maison, les vaccins, les rendez-vous médicaux, etc. Et dans notre cas, nous avons choisi de vendre notre maison. Il a fallu «lâcher prise» afin d’avoir une certaine paix d’esprit durant notre voyage. Malgré la folie des préparatifs, nous essayons de les impliquer le plus que possible, pour que chacun participe à faire de ce rêve une réalité.

Pourquoi avoir choisi l’Amérique centrale plutôt qu’une autre région du globe?

Initialement, on avait souhaité se rendre jusqu’en Argentine en suivant la PanAm Highway. Nos recherches nous ont toutefois fait réaliser qu’il n’y a pas de route entre le Panama (en Amérique Centrale) et la Colombie (en Amérique du Sud). Il aurait fallu traverser la région du Darién en avion ou en bateau. Nous avons donc plutôt choisi de découvrir l’Amérique centrale: huit pays dont nous ne connaissons pratiquement rien. Nous allons revenir par l’Ouest canadien l’été prochain afin de découvrir notre propre pays, de Vancouver au Nouveau-Brunswick. C’est une belle façon de fêter son 150e anniversaire.

* * * *

Pour nous permettre de suivre leurs aventures, la famille Boucher-Haché a créé le blogue Partons la vie est belle (partonslavieestbelle.wordpress.com). Nul besoin de vous dire qu’on va suivre de près leurs déplacements. On en profite pour leur souhaiter un très beau voyage!

Alors, partir à l’autre bout du monde en famille ça vous intéresse?
Pour plus de conseils voyage, rendez-vous sur notre blogue.