Voyage – L’Islande la magnifique

Marie-Michèle Doucet et Michaël PaulinStyle de vie

L’Islande vous passionne? Nous aussi! Mais nous sommes loin d’être les seuls à rêver de cette petite île d’à peine 337 000 habitants aux noms de volcans imprononçables.

Qui parmi vous peut prononcer Eyjafjallajökull? On vous met au défi d’essayer! Imaginez-vous qu’en 2016 plus de 1,7 million de visiteurs sont partis à la découverte de l’Islande. Pour en connaître davantage sur cette île nous avons posé quelques questions à Jennifer Doré Dallas, blogueuse chez Moi, mes souliers et auteur du tout nouveau guide de voyage sur l’Islande paru aux éditions Ulysse en janvier.

À ton avis, qu’est-ce qui fait de l’Islande un endroit si populaire auprès des touristes depuis quelques années?

Après d’importants problèmes financiers qui ont touché sévèrement le pays, le gouvernement a mis l’accent sur le tourisme dans sa stratégie de remise sur les rails de l’Islande. Un budget conséquent a été consacré au marketing touristique de cette destination et un nombre grandissant de liaisons aériennes se sont développées dans les dernières années, réduisant considérablement le coût du transport vers l’île. Ces deux aspects jumelés à la beauté saisissante de l’Islande qui se vend d’elle-même ont jeté les premières pierres de cet afflux massif.

Est-ce que tu as quelques secrets à nous dévoiler au sujet de ce pays?

Comme l’Islande est un pays relativement petit, le circuit touristique classique qui longe la Ring Road est généralement bondé pendant la saison estivale. Difficile, donc, de vous dévoiler quelconque secret sur ses sentiers bien battus. Vous avez des envies plus solitaires? Voyagez d’octobre à mai afin de profiter des accalmies et des prix plus abordables! Si vous ne pouvez échapper à la haute saison, cap sur les magnifiques fjords de l’Ouest, ma région préférée, ou le centre du pays un peu plus hostile, deux coins moins «typiques» et plus souvent oubliés par les touristes.

Si tu devais choisir trois endroits à voir absolument, lesquels seraient-ils?

Chaque région de l’Islande renferme ses incontournables et il est impossible de complètement «faire le tour» de tout tellement il y a des attraits à voir. Trois de mes favoris demeurent toutefois faciles à nommer. D’abord, la lagune glaciaire de Jökulsárlón au sud du pays, où des icebergs de tailles variées s’échouent sur la plage de sable noir. Dans le même coin, le fuselage abandonné de l’avion DC-3 de la US Navy à Sólheimasandur, un vrai spectacle insolite dans un décor lunaire. Au nord, cette fois, le bucolique village de pêcheurs de Siglufjörður avec ses maisons multicolores lovées sous des sommets enneigés.

Quels seraient tes meilleurs conseils pour un premier voyage en l’Islande?

Renseignez-vous sur la nature particulière et respectez les consignes. Par exemple, certains couvre-sols mettent plus d’un siècle à se régénérer après que l’on y pose un simple pas distrait. Les sentiers balisés se trouvent là pour de bonnes raisons! Planifiez soigneusement vos déplacements d’un point à l’autre du pays. Les courtes distances nous motivent à vouloir en voir beaucoup en peu de temps, mais les arrêts photo s’avèrent fréquents et les chemins de traverse captivants. N’en mettez surtout pas trop au programme, vous vous sentirez prisonniers de votre horaire.

Tu viens tout juste publier un guide voyage sur l’Islande aux Éditions Ulysse. Pourrais-tu nous parler un peu de cette expérience?

Ce fut ma première expérience de rédaction d’une publication de ce genre et j’ai adoré. Ma conception des guides de voyage a pris tout un autre sens maintenant que je sais le travail que ça demande. Difficile de choisir entre tel ou tel attrait, il faut être concis et précis, mais aussi dynamique et innovant. Pas toujours facile, mais passionnant!

***

Vous pouvez vous procurer le guide de voyage de Jennifer sur le site des éditions Ulysse et chez certains libraires.
Pour plus de conseils voyage, consultez notre blogue (entre2escales.com).