L’Italie est une destination que l’on affectionne particulièrement. Non seulement adore-t-on la gastronomie italienne, mais c’est aussi là qu’on a fait notre premier voyage de couple à l’international il y a près de 10 ans.

Depuis, on a eu la chance d’y retourner à quelques reprises et de continuer notre découverte de ce pays qui nous fascine tant par sa beauté que par son histoire. Lors de notre dernier séjour, c’est à Venise que nous avons posé nos valises. Nous avons profité de cet arrêt pour faire quelques escapades dans les villes de Bologne, de Vérone et de Trieste, toutes trois situées dans le nord-est du pays.

Bologne

Située à mi-chemin entre Florence et Venise, Bologne est une ville vibrante, remplie d’histoire et qui possède l’une des gastronomies les plus enviées d’Italie. Ce n’est pas pour rien qu’on la surnomme la grassa ou «la grasse». On ne vous le cachera pas, Bologne est l’une des villes où l’on mange le mieux en Italie. Et ce serait vous mentir si je vous disais que ce n’est pas la principale raison qui nous a poussés à la visiter. Bien sûr, on voulait goûter à la célèbre mortadelle, cette spécialité de charcuterie typique de Bologne (saucisson de Bologne, communément appelé du baloney!). Mais Bologne, c’est bien plus que de la bonne gastronomie. Lors de votre visite, on vous recommande de grimper la Tour Asinelli qui, du haut de ses 97,2 m, est la plus haute tour de la ville. Érigée entre 1109 et 1119, elle témoigne de l’époque médiévale de Bologne alors que la ville comptait entre 80 et 100 tours du même style. Aujourd’hui, la Tour Asinelli est, avec sa voisine la Tour Garisenda, l’une des seules à avoir survécu au temps. Et saviez-vous qu’il s’agit de la plus haute tour penchée d’Italie? Vous pensiez que c’était la Tour de Pise? Eh bien non! Pour atteindre le sommet, il vous faudra montrer 498 marches de bois plutôt étroites et affronter votre peur des hauteurs. Mais croyez-nous, la vue en vaut l’effort.

Vérone

Le nom de cette ville vous dit quelque chose? C’est sans doute parce que c’est à Vérone que se déroulent les événements tragiques du célèbre chef-d’œuvre de Shakespeare, Roméo et Juliette. Ici vous retrouverez d’ailleurs la maison de Juliette, un lieu particulièrement populaire auprès des touristes. Mais si nous avons aimé Vérone, c’est surtout en raison de son héritage romain. Il faut dire que Vérone possède la plus riche collection de vestiges romains de toute l’Italie du Nord. Notre coup de cœur? L’amphithéâtre construit vers 30 apr. J.-C. Même si la température n’était pas particulièrement clémente lors de notre visite, on garde de très bons souvenirs de cette charmante ville.

Trieste

Trieste a été la surprise de nos escapades italiennes. Si on avait déjà entendu parler de Bologne et de Vérone, on doit dire qu’on ne connaissait pas du tout Trieste. Située à la frontière avec la Slovénie, Trieste a longtemps été le port principal de l’empire austro-hongrois. Son architecture reste d’ailleurs largement marquée par cette période. Si l’endroit le plus populaire de la ville demeure le canal Grande, un canal qui entre directement dans la ville, Trieste cache également de petits trésors. Depuis l’ancien forum romain, la vue sur Trieste est absolument magnifique. Et ici, vous vous trouvez à l’entrée du Château San Giusto construit en 1470. Ce château cache deux musées qui, à notre avis, ne valent pas nécessairement le détour. Par contre, la vue elle en vaut la peine. Et si le temps vous le permet, on vous recommande fortement une visite du Castello di construit entre 1856 et 1860 par l’archiduc Maximilien, frère de l’Empereur Franz Joseph et beau-frère de l’Impératrice Sissi. Ici, l’exotisme de la Méditerranée se mélange avec le style plus conventionnel de l’empire autrichien. On a tous les deux adoré notre visite.

Pour plus de conseils voyage, rendez-vous sur notre blogue (entre2escales.com).