Mieux-être – Oublions…

Mélanie CôtéStyle de vie

Dans cette dernière chronique avant d’être en vacances, à l’instar de l’année dernière, je vous offre onze «anti-conseils» (terme inventé que j’affectionne) tirés de l’amalgame de mes chroniques des onze mois précédents. Onze astuces à questionner, sevrer, oublier ou carrément éliminer.

  1. Oublions de nous agripper aux regrets du passé   
    Il est difficile d’avancer dans la vie en regardant derrière nous avec regret. C’est fort pesant. Choisissons d’accepter nos «mauvaises décisions» puisque, de toute façon, nous ne pouvons pas changer le passé.
  2. Oublions d’avoir des attentes lorsque nous rendons service
    Il n’existe guère plus admirable action que de donner au suivant en faisant un beau geste spontané, sans quête de reconnaissance. Cela inspire parfois le prochain à faire de même, puis des chaînes de bonté peuvent être enclenchées.
  3. Oublions de nous leurrer
    Il nous arrive de ne pas être complètement honnêtes avec nous-mêmes, que ce soit pour plaire aux autres, pour éviter une situation qui nous rendrait mal à l’aise, etc. Si nous voulons être authentiques, assumons nos vérités et nos aspirations.
  4. Oublions de transmettre les schèmes familiaux négatifs
    Quelle que soit notre histoire familiale, reprogrammons notre propre histoire. La tâche n’est pas facile, mais ainsi, nous pouvons choisir quel héritage idéologique nous voulons perpétuer.
  5. Oublions de nous effondrer devant la souffrance
    Les moments éprouvants de notre vie nous permettent d’apprendre et de prendre conscience d’où nous avons à croître, à évoluer. Remercions la vie de ces apprentissages afin de saisir ces occasions de croissance.
  6. Oublions de nous juger durement
    Nous critiquer nous-mêmes nous entre dans une lutte contre nous-mêmes – et nous en sortons souvent perdants. Voici un concept puissant: la compassion envers soi. Paradoxalement, accepter nos maladresses nous dispose à améliorer les circonstances.
  7. Oublions notre ego
    Lorsque notre cher ego devient le maître de nous, nous nous perdons. Voilà pourquoi il est important de nous dégager de son emprise. Afin d’appréhender l’ego et nous en libérer, identifions d’abord la sournoise présence de celui-ci.
  8. Oublions notre peur de vieillir 
    Bien des péripéties marquent une année: mûrir devrait alors engendrer un sentiment de satisfaction, de persévérance, d’évolution. Au lieu de résister à la nature du vieillissement, accueillons sa splendeur.
  9. Oublions d’être rigides 
    Lorsque le corps s’assouplit, l’esprit a tendance à s’assouplir. Un esprit souple est important puisque la vie est en constante évolution; pouvoir braver le changement avec flexibilité est un atout inestimable.
  10. Oublions nos phobies 
    Nous sommes tous plus forts que nos phobies. Acceptons nos peurs sans nous reprocher et ensuite, si nous le voulons réellement, faisons des démarches pour les surmonter (avec accompagnement).
  11. Oublions de générer plein de déchets 
    En réduisant notre consommation et en favorisant la réutilisation, nous épuisons moins les ressources de la Terre. Ce changement écologique, social et économique nous permet de léguer un avenir plus sain aux générations à venir.

J’en profite pour remercier chaleureusement tous mes lecteurs. Nous nous retrouvons en septembre!

Créons-nous de vacances simples et spéciales!

J’invite respectueusement vos partages et questions.

Défi de la semaine : Choisissez un «anti-conseil» et tentez de l’intégrer à votre vie. Essayez de surpasser la période de résistance et ayez confiance en vous-même et en la vie.