Mieux-être – Chérir et préserver nos milieux naturels

Mélanie CôtéStyle de vie

Air, terre et mer nous devons protéger. Car Dame Nature, c’est notre liberté! – proverbe populaire

J’arrive de faire du camping dans un parc provincial de la Nouvelle-Écosse (Five Islands) et dans un parc national du Nouveau-Brunswick (Fundy). Ces deux parcs surplombent notre joyau maritime qu’est la spectaculaire baie de Fundy. L’expérience m’a ébahie.

L’objectif de Parcs Canada, et je cite, est: «de permettre aux gens de profiter des endroits uniques que sont les parcs nationaux sans leur nuire». (En outre, en honneur du 150e anniversaire du Canada, l’entrée aux parcs nationaux est gratuite.) Il est précieux d’avoir accès à des espaces où les écosystèmes sont protégés et la nature est respectée à son plus haut niveau.

Quel privilège de pouvoir nous unir à nos milieux naturels! Quel privilège d’accéder à un parc où nous nous ressourçons et nous détachons de notre train-train quotidien! Quel privilège d’assister à la capacité des humains à obéir aux lois de la nature tout en explorant! Quel privilège de nous régaler de la simplicité du camping! Quel privilège de nous sentir revitalisé après un séjour en plein air!

Temps forts de mon séjour

Vaste plafond étoilé duquel je tentais d’identifier des constellations quasi inexistantes en milieu urbain.

Sites de feux de camp communs: moins de bois à brûler et plus d’esprit de communauté.

Modeste tente qui est demeurée (relativement) sèche à l’intérieur.

Impressionnant larcin commis par une bande de corneilles: elles ont volé ma grosse mie de pain frais.

Chocolat chaud biologique et équitable offert aux campeurs (qui avaient apporté leur tasse) après une créative pièce de théâtre dépeignant les marées de la baie, qui se trouvent à être les plus grandes au monde.

Parfum de la flore, humé en randonnée pédestre.

Reconnaissance accrue pour mon lit à mon retour. (Ah! et aussi pour une toilette à moins de 400 m.)

Intégrité écologique

En consultant le site web de Parcs Canada, je tombai, avec bonheur, sur le concept d’«intégrité écologique». Ils manifestent l’importance d’avoir des écosystèmes où les composantes indigènes et les processus sont intacts. Toutefois, j’ai envie d’étendre ce concept à notre intégrité personnelle et civique, nous les citoyens qui avons la chance de profiter de ces endroits tout en développant notre conscience écologique. N’oublions pas que plus la santé de notre environnement est robuste, plus la santé de l’humanité le sera également.

En fait, j’estime que si nous exercions tous notre propre intégrité écologique, il n’y aurait pas un seul gramme de glyphosate (cet herbicide controversé) épandu sur les chères forêts qui nous enveloppe généreusement. Hélas, lorsque le développement économique passe nettement avant l’intégrité écologique, le glyphosate est répandu sans scrupules.

Chérissons nos écosystèmes – même à la périphérie des parcs préservés!

J’invite respectueusement vos partages et questions.

Défi de la semaine: Le mois de septembre est une période propice pour visiter les parcs ou faire du camping. Régalez-vous, avec révérence, de belles randonnées pédestres dans ces parcs où les arbres vous offrent leur début d’explosion de couleurs. Respirez à pleins poumons et refaites le plein.